Ambiance running

326

De nouvelles tendances rajeunissent la course à pied. Chaussez vos baskets.

Le retour des beaux jours remet les joggeurs sur les allées des parcs et jardins, espaces bitumés et forestiers de Nancy et alentours. Courir, cela fait du bien au physique et au moral ! Le running s’adapte aux mœurs de notre époque. Les éducateurs des clubs vous le diront tout comme les vendeurs des enseignes spécialisées. La course à pied, cela reste une atmosphère festive au gré des nombreuses compétitions organisées. Elles sont appelées hors stade ou sport loisirs et drainent des centaines de coureurs chaque weed-end. Les noms de certaines traduisent un état d’esprit de ferveur avec souvent leur lot d’animations musicales : Foulées des Rois, la Givrée, La Passionnée, le Gueule d’Enfer, Elle et Lui, La Salière, Le Souffle de Cristal, l’Embuscade…  Ce printemps est fertile en événements. Citons les Foulées Gondrevilloises (22 mai) le Circuit des Fourasses à Laxou (29 mai), plus ancienne course de Lorraine (35 bougies) ou le Déboulé de la Bergamote (11 juin) à Nancy, virée galopante sous les auspices du bon Roi Stanislas.

T’as le look

En dehors des entraînements qui conservent les mêmes fondamentaux, des préparations diététiques, physiques et mentales,  le look des coureurs a pris un virage à 90° ces dernières années. Fini le maillot en coton blanc ou le short classique, place à des nouveaux textiles dits respirant, aux cuissards et collants moulants. Les chaussures ont gagné en légèreté. La gamme des accessoires s’est développée avec l’apparition de pochettes iPhone, de gourdes légères, de lunettes ultra tendance. Cet été, la mode est au fluo et au fuschia. Sur la ligne de départ, l’allure cela compte. Les tenues de ces dames ont particulièrement gagnées en esthétisme.   

Le Trail

La tendance est actuellement aux trails appelés aussi courses de montagne qui se multiplient dans le département. Les portions escarpées ne manquent pas ici pour les organiser. Comme une symbiose avec la nature de plus en plus prisée par les coureurs. Les distances peuvent s’étaler de 10 km à 50 km.  Les prochains ont lieu à Blénod-lès-Pont-À-Mousson (14 mai) et Chaligny (21 mai). En vingt ans, le running a adopté de nouvelles modes. Ce qui ne change pas, c’est le plaisir d’être ensemble, en famille ou entre amis, la convivialité partagée, l’adrénaline du départ et le sprint enivrant de l’arrivée, ce sentiment de sérénité d’être arrivé au bout avant de recommencer quelques jours plus tard et les sourires de dizaines de bénévoles méritoires. Finalement, la femme et l’homme, depuis la nuit des temps, jusqu’à la génération Internet, n’ont jamais cessé de courir !

Francisco Bento : les conseils du pro

« Je peux équiper entièrement un coureur pour un budget de 50 euros. » Quand Francisco Bento, vendeur et moniteur running, vous entraîne dans son rayon dédié de Décathlon, il laisse parler la passion. Lui-même pratiquant, il a fait trois marathons de Paris,  il distille toute son expérience par des conseils avisés aux coureurs. Choix de chaussures, de textiles, d’accessoires, il discute patiemment avec le pratiquant afin de déterminer au plus juste le produit idéal adéquat au profil. Franciso Bento a vu les produits gagnés en technicité et en confort. Son credo : « Faites vous plaisir ». L’enseigne Décathlon est particulièrement  investi dans le milieu de la course à pied, dans les compétitions et auprès des clubs. Elle développe aussi des produits de référence appréciés des coursiers.