Une bouchée de solidarité

328

Du 6 au 12 octobre, l’AEIM-Adapei 54  relance l’opération « Brioches de l’amitié » en faveur des personnes handicapées intellectuelles. À cette occasion, la gourmandise se transforme en geste solidaire. Les fonds collectés serviront à la rénovation du foyer « Arc-en-ciel » de Saint-Nicolas-de-Port.

L’AEIM-Adapei 54 a des brioches sur la planche. Ces viennoiseries douces et tendres sont servies sur un plateau de solidarité afin de sensibiliser le public au handicap intellectuel. Depuis 1975, l’opération des « Brioches de l’amitié » a déjà permis de faire bien des avancées dans ce domaine. La Maison d’Accueil Spécialisée Lucien Gillet de Vandoeuvre-Brabois, l’institut médico-éducatif de Lunéville ou l’établissement et service d’aide par le travail (Esat) Val de Lorraine à Pont-à-Mousson sont des structures qui ont pu naître grâce au travail de plus de 2000 bénévoles de l’AEIM-Adapei 54. Auparavant, les personnes en situation de handicap restaient cantonnées à la maison ou dans des centres inadaptés. Aujourd’hui les choses changent et il est possible d’envisager pour eux un avenir beaucoup plus radieux.

Changer le regard

Les IME, ESAT et autres services d’accompagnement à la vie sociale sont de véritables tuteurs : leurs équipes de professionnels mettent en place des solutions pour améliorer l’autonomie de ces publics. Le foyer de vie « Arc-en-ciel » à Saint-Nicolas-de-Port constitue un nouveau challenge. Le bâtiment a besoin d’être adapté aux normes actuelles et depuis 2010 bénéficie des dons récoltés avec les « Brioches de l’amitié ». Cette année encore, les fonds de l’opération serviront à continuer les travaux de réfection. Cette mise en beauté permettra d’offrir aux cinquante-et-un enfants et adultes du centre d’accueil un environnement optimisé pour leurs besoins. Mais en même temps que la mise en place de solutions matérielles, l’association se bat aussi pour changer le regard sur le handicap. Les « Brioches de l’amitié » sont en cela des intermédiaires efficaces entre les personnes inadaptées intellectuelles, leur famille et le grand public. Une petite bouchée pour la solidarité, une grande brioche pour faire avancer la cause du handicap intellectuel.

Publi-reportage