Silence, on bouquine…

104

OISEAUX, SENTINELLES DE LA NATURE

Y a-t-il plus bel emblème de la nature que les oiseaux ?

Non seulement ils peuplent notre imaginaire, mais ils sont présents partout sur notre planète. En effet, ils bénéficient d’un de ces coups de génie de l’évolution, la plume. Elle permet au lagopède alpin de se fondre dans le paysage, comme elle offre au paon une extravagante parure.

Excellent isolant, imperméable, léger et résistant à la fois, le plumage a permis la conquête des cieux, bien sûr, mais aussi celle de l’eau et des terres ! Grâce à lui, les migrateurs ont la faculté de changer de milieu quand les conditions l’exigent. Et pour s’adapter aux diverses contraintes de l’environnement, il a fallu bien d’autres innovations : comment creuser le bois avec sa tête, comme le pic, sans faire une syncope ? Résister à la soif en mer, comme l’albatros ? Dormir en volant, tel le martinet ? Ou encore localiser précisément ses proies dans l’obscurité, à la manière des rapaces nocturnes ?

Les oiseaux sont aussi un peuple fragile, que perturbent les activités humaines. Si le pigeon ramier ou le geai s’invitent dans nos villes, des pans entiers de notre avifaune disparaissent avec les milieux, jusqu’à notre familier moineau. Par ailleurs, si les oiseaux sauvages sont vecteurs de certaines maladies transmissibles, on sait aujourd’hui que celles-ci se diffusent moins là où la diversité des espèces aviaires est forte. Raison de plus pour protéger la gent ailée ! 

Cet ouvrage s’adresse aux ornithologues et à tous les amoureux des oiseaux, ces irremplaçables sentinelles de la nature. 

Oiseaux, sentinelles de la nature, Frédéric Archaux • Editeur : Éditions Quae • 184 pages • 26,50 €

________________

Un livre à faire peur…

PARIS FANTÔMES

Revenants, spectres, âmes errantes et esprits frappeurs… échos d’outre-tombe…

Depuis la nuit des temps, des fantômes hanteraient les replis secrets de Paris, cimetières, catacombes, ruines, palais abandonnés et sombres venelles. À chaque époque, ses revenants. Si la Lutèce gallo-romaine s’efforce de les contenir à distance, la ville du Moyen Âge les célèbre dans d’étranges danses macabres. La fascination pour les spectres ne faiblit pas à l’âge classique ni au siècle des Lumières. Et, sous la Révolution, la guillotine tournant à plein régime ne favorise pas le repos des âmes. Au XIXe siècle, les bouleversements des grands travaux haussmanniens réveillent encore farfadets et poltergeists. L’heure est au culte des esprits. Quelques années et une guerre mondiale plus tard, des légions de morts laissent derrière elles une armée de vivants avides de communiquer avec les disparus.

Ces voix d’outre-tombe se sont-elles aujourd’hui évaporées dans les brumes du passé ? Rien n’est moins sûr… 

Paris Fantômes, Bertrand Matot • Editeur : Parigramme Eds • 144 pages • 22€