Deux endroits où faire de bonnes affaires

153

Les salles des ventes ou le Crédit Municipal ont encore trop souvent la réputation de lieux secrets, réservés à une petite frange d’initiés qui détiendraient les « codes » pour en comprendre le fonctionnement. La réalité est bien loin de l’imaginaire populaire, et ces lieux,  bien plus accessibles qu’on ne le croit.

La salle des ventes

Nombreux sont ceux qui croient que la salle est un milieu feutré où l’on achète et vend uniquement des objets d’art, des tableaux de maîtres, des tapis persans… Quelle erreur ! Une fois les règles de bases assimilées, « la salle » est un lieu ouvert, où l’on peut faire d’excellentes affaires (vendeur comme acheteur). Partons à sa découverte. La salle des ventes est un lieu où s’échange la propriété de biens lors d’enchères. Elle est dirigée par un commissaire-priseur (CP). Ce professionnel conseille, garantit l’authenticité à l’acheteur, et le paiement au vendeur.

Il y a plusieurs types de ventes

Une distinction fondamentale doit être faite entre les ventes judiciaires et volontaires. Les premières sont généralement faites au nom de l’Etat, sans la volonté du propriétaire (saisie d’huissier, successions sans héritiers…). Les frais à la charge de l’acheteur sont fixés par la loi. Les ventes volontaires sont faites à la demande de propriétaires qui souhaitent vendre des biens. Les frais sont libres, et comprennent des taxes et un pourcentage destiné au commissaire-priseur et ses employés. En Province, ils oscillent entre 18 et 20 %. A Paris, ils sont plus proches des 24-25 %. Il faut toujours avoir à l’idée que tout achat ou vente à la salle s’accompagne de frais. La seconde différente est entre les ventes cataloguées et celles « de semaine ». Les premières sont des ventes de « beaux objets » décrits dans un catalogue. Les secondes ont lieu en semaine, sans catalogue. Elles proposent des objets de moindre valeur, et sont l’occasion de faire d’excellentes affaires (une antiquité, une télévision, une tronçonneuse, une voiture…).

Je souhaite vendre

Peut-on tout vendre ? En théorie, oui. En pratique, le CP vous indiquera la valeur de chaque objet et s’il a un quelconque intérêt marchand. Si vous êtes d’accord sur l’estimation, vous pouvez alors lui confier vos objets (mandat de vente). Deux détails très importants sont à rappeler : lorsque votre objet est vendu, vous devez payer des frais. En pratique, le CP les déduit de la somme qu’il a reçue lors de la vente. Ces frais sont d’environ 15 %. En outre, le déménagement des objets/meubles de votre domicile à la salle est toujours à votre charge. Pensez-y, car un déménagement coûte parfois plus cher que l’objet lui-même !

Je souhaite acheter

En salle, il suffit de lever la main (vous acceptez alors tacitement l’enchère supérieure que va prononcer le CP) ou d’annoncer à voix haute un prix supérieur à la dernière enchère. Quand plus personne n’enchérit, l’objet est adjugé au « meilleur disant ». La vente se réalise lorsque le fameux marteau tombe, ou plus simplement lorsque le CP dit « adjugé ! ». Bravo, vous voilà l’heureux propriétaire d’un bibelot, bijou, meuble, voiture… Il vous reste à payer (en espèces jusqu’à 3000 €, ou par chèque) le prix, augmenté des frais. Le transport de l’objet est à votre charge. Prenez bien soin de regarder l’objet avant la vente (lors de l’exposition), car les réclamations sont très rarement admises après.
En résumé

Pour un objet vendu 100 €, le vendeur reçoit environ 85 €, et l’acheteur devra payer 120 €. Il faut toujours penser aux frais ! (et au coût de déménagement le cas échéant). Le dépôt-vente ou les annonces sur Internet en réclament aussi.

Le Crédit Municipal

Le « Mont-de-Piété », le « Clou », « Ma Tante », autant de nom pour désigner l’établissement public qui a le monopole du prêt sur gage (mais qui a aussi une activité moins connue d’aide sociale). Son activité est strictement encadrée par la loi. Le crédit municipal de Nancy fut créé en 1630 par le duc Charles IV de Lorraine.
Le prêt sur gage ?!
C’est un moyen simple d’obtenir de l’argent sans vendre ses biens. Contre le dépôt d’un objet de valeur (bijou, montre, œuvres d’art, instrument de musique, antiquités…), un prêt est accordé proportionnellement à la valeur de l’objet (au poids de l’or, ou selon les estimations d’un CP). Pensez aussi à vous munir d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile (obligatoires), voire des factures des objets si vous les avez… Attention, en ce qui concerne les bijoux, un homme ne pourra pas déposer ceux d’une femme et vice-versa. Ce dispositif vise à empêcher qu’une personne dépouille son conjoint à son insu !

Puis-je tout mettre en gage ?

Et non, les titres, véhicules, meubles, appareils de bureau / téléphoniques / électroniques / ménagers ainsi que les fourrures et les vêtements ne sont pas acceptés ! Une fois le prêt accordé, un titre au porteur vous est remis, pour une durée de 6 mois, renouvelable. Ce titre et la somme d’argent (en espèces, chèque ou virement) vous sont remis immédiatement.

Comment récupérer mes objets ?

Il faut rembourser le prêt et payer les intérêts, augmentés parfois de frais de garde. Le montant varie en fonction de la durée et de l’importance du prêt, et de la nature de l’objet. Pas de surprise, vous connaissiez déjà ce total au moment d’accepter le dépôt. Si vous ne pouvez pas payer, vous pouvez prolonger le prêt en payant les intérêts. Sinon, l’objet est mis en vente (c’est souvent l’occasion pour des tiers de faire des affaires). L’argent récolté remboursera ce que vous deviez. En cas de supplément, le bénéfice vous revient. Si la vente ne parvient pas à rembourser votre dette, le Crédit municipal prend en charge la différence. Partez en repérage des lieux avant, vous serez plus en confiance. Vous pourrez aussi vous renseigner sur les formalités de dépôts (jours de permanence du CP…).

Les salles à Nancy :
  • Me Leroy, 52 rue de Nabécor  • 03 83 57 99 57
  • Me Hertz, 107 rue du Sergeant Blandan  • 03 83 90 19 20
  • Anticthermal, 12-14 Rue du Placieux  • 03 83 28 13 31
Le Crédit municipal • 10 rue Callot  • 03 83 17 85 94 • Sites internet • www.credit-municipal-nancy.fr • www.interencheres.com (pour toutes les futures ventes)