Recette #219 – Potée, les secrets du classique de l’hiver

23
© Shutterstock

À l’heure où les températures flirtent avec les gelées, qu’il est bon de se réchauffer avec un plat réconfortant à base de viandes mijotées ! Coup de projecteur sur cette recette intemporelle.

La potée

Un plat, qui doit son nom au pot en terre cuite dans lequel on le faisait cuire autrefois, la potée est populaire dans plusieurs régions d’Europe. 

Faites dessaler 800 g de palette de porc et mettez-la à tremper 4 à 5 heures dans un saladier rempli d’eau froide. C’est le secret d’une potée réussie ! Pendant ce temps, pelez quatre pommes de terre, quatre carottes, et quatre navets, lavez-les et coupez-les en gros morceaux. Réservez les pommes de terre.  Fendez 3 poireaux en deux avant de les laver. Coupez un chou vert en quatre gros morceaux et lavez-le. Portez à ébullition une grande cocotte d’eau. Plongez-y votre chou et laissez-le cuire 7 minutes. Égouttez et réservez.

Piquez ensuite un oignon de deux clous de girofle. Déposez dans une grande cocotte, 100 g de couenne de porc (ou de lard), la viande, quelques grains de poivre, un bouquet garni (constitué de thym, de laurier, de queues de persil, de céleri branche, de romarin et de sauge) et les légumes, sauf le chou et les pommes de terre. Couvrez d’eau, portez à ébullition et laissez cuire 1 h 30 à couvert. Ajoutez le chou et laissez cuire 30 minutes de plus. Enfin, ajoutez deux saucisses, ainsi que les pommes de terre et faire cuire le tout à nouveau 30 minutes.

Si la potée lorraine se prépare généralement avec de la graisse de canard et s’accompagne de tranches de pain grillé, l’Auvergnate, elle, se déguste avec des haricots blancs en plus du chou.

Julie Pitaud

Photos © shutterstock, DR