Une serre pour abriter vos plantations

440

Si vous souhaitez pouvoir cultiver vos légumes toute l’année sans subir les aléas de la météo, la serre de jardin est faite pour vous. Défiant le cours normal des saisons, cette installation permet aussi de protéger les plantes des nuisibles et le jardinier des intempéries ! Forte de ces atouts, la serre se décline selon vos besoins.

La tradition a du bon

Élégante avec ses parois de verre – ou en plastique, moins coûteux –, présentant un espace rationnel et optimisé de forme rectangulaire, la serre traditionnelle de jardin reste une valeur sûre. Faites toutefois attention aux dimensions, un amas de pots prend vite de la place ! Comptez au moins une surface de 2 m sur 4 pour pouvoir circuler autour d’une table centrale.

La serre dite « adossée » offre d’autres avantages. Positionnée contre l’un des murs de votre maison – à l’inverse de la serre traditionnelle placée en plein vent –, cette installation conserve mieux la chaleur, en contrepartie d’un ensoleillement moins important. C’est pourquoi il faut veiller à la monter sur le côté sud de l’habitation. Astuce : la serre adossée peut aussi faire office de jardin d’hiver !

LM24-074 LM24-076

Les atouts du modulable

Afin de limiter l’investissement qui atteint facilement plusieurs centaines d’euros avec une structure en dur, vous pouvez préférer opter pour une serre « tunnel ». Constituée en film plastique souple, elle constitue la solution la plus économique et la plus simple à mettre en œuvre. Mais en tant qu’installation précaire, cette option suppose tout de même un usage limité au maraîchage ou à la protection des plantes en période de gel, là où la version traditionnelle permet de cultiver des plantes exotiques ou fragiles toute l’année. Quant à ceux qui n’ont qu’une simple terrasse mais souhaitent tout de même pouvoir abriter leurs plantations, il existe des serres de balcon qui permettent de créer une sorte de loggia.

Rappelons enfin que toute installation permanente supérieure à 5 m2 de superficie et à 12 m de hauteur implique une déclaration préalable de travaux en mairie. Une contrainte à laquelle vous pouvez échapper avec une serre tunnel, tant qu’elle reste montée moins de trois mois dans l’année.