Un bassin dans le jardin

265
A dragonfly hovering above a lily pond

Créer un bassin nécessite peu de matériel : du feutre géotextile et une bâche.

L’emplacement

Un bassin nécessite un ensoleillement de cinq heures par jour. Plus il est profond, plus il a besoin de soleil. L’idéal est de choisir un endroit partiellement ombré. Évitez de le construire près d’un arbre à feuilles caduques pour éviter la pêche aux feuilles tous les ans !

Le terrassement

Commencez par créer quatre paliers (d’une largeur minimum de trente centimètres pour mettre les paniers de plantes). Les profondeurs dépendent du futur niveau d’eau. Pour notre exemple, le palier le plus profond se trouvera entre soixante et quatre-vingt dix centimètres du niveau du sol. Dans le fond du bassin, placez du feutre géotextile qui recouvrira tous les niveaux.

Ensuite dépliez la bâche et posez-la sur une petite couche de sable afin d’empêcher qu’un cailloux pointu ne la perce.

Remplissez votre bassin d’eau du robinet et recouvrez les bords avec de la terre, des pierres ou des galets pour camoufler la bâche.

Les plantes en bordure du bassin devront être mise en terre à dix centimètres de profondeur, entre avril et juin.

LM09-046

Introduire les plantes

Outre leur rôle décoratif, les plantes contribuent activement à l’équilibre biologique du bassin. Assimilant les nitrates et autres sels formés par la transformation des déchets azotés comme substances nutritives, elles sont ainsi une prévention naturelle à la prolifération des algues indésirables. Elles fournissent en outre l’oxygène nécessaire à la vie aquatique. Les plantes de rive comme le myosotis, l’iris ou la salicaire peuvent être situées aux abords immédiats du bassin, en zone humide. Peu visibles, et donc non décoratives, les plantes immergées (myriophylles, élodées, cératophylles) contribuent à l’équilibre du bassin en concurrençant les algues parasites et en fournissant l’oxygène. Plantes incontournables du plan d’eau, les nénuphars offrent enfin une large palette de couleurs (blanc, jaune, rouge, orangé, bleu) et ajoutent une touche finale à cet aménagement bucolique.

Empoissonnement

En fonction des poissons que vous désirez voir nager, renseignez-vous sur la quantité possible par mètre cube. La nourriture devra se faire quotidiennement et pensez à utiliser des granulés pour éviter que le bassin ne se salisse trop rapidement.

Pour plus de précisions, rendez-vous sur le site bassindejardin.fr

Photos © Getty Images / Thinkstock, DR