L’habitat, un vrai jeu de construction

350

Du mobilier aux murs, votre intérieur sait dorénavant se métamorphoser pour s’adapter à l’évolution de vos besoins.

Pas facile d’aménager un studio ou un petit T2 de façon fonctionnelle. Et que dire de l’accueil d’un nouvel enfant quand on est déjà à l’étroit ! Alors que les besoins et les envies évoluent à toute vitesse, un habitat figé est une entrave que bon nombre de ménages ne peuvent plus supporter. Pour leur offrir les clés du confort, les designers déploient alors des trésors d’imagination pour rendre chaque meuble polyvalent.

Un mobilier multitâche

La palme en la matière est sans conteste attribuée à la cloison bibliothèque. Utiliser des étagères pour séparer des espaces, c’était simple mais encore fallait-il y penser ! Une bonne astuce pour gagner des rangements sans perdre en lumière, le tout avec d’innombrables utilisations possibles : créer un sas d’entrée distinct d’un salon, délimiter la cuisine par rapport à la salle à manger sans couper la vue d’ensemble, sécuriser un escalier sans le plonger dans l’obscurité, etc. D’autant plus que les bibliothèques modulables offrent la possibilité de jouer sur la hauteur, la largeur, la profondeur, les parties fermées et ouvertes, ainsi que sur l’aménagement de leur contenu. Elles peuvent en outre être modulaires, lorsqu’elles se composent de plusieurs unités permettant des assemblages différents, à la façon du jeu Tetris.

image2

Les canapés se réinventent eux aussi dans le même esprit ! Ils peuvent s’imbriquer comme de véritables jeux de construction afin de former, au choix, une grande assise ou plusieurs fauteuils indépendants, tandis que d’autres versions pivotent et se surélèvent pour devenir des lits jumeaux ou un sac de frappe. Au rayon support de travail, on trouve par ailleurs des bureaux d’étude qui se métamorphosent en dessertes ou même en lits ! Pas en reste, une table à manger peut dissimuler un billard, un baby-foot ou un piano, tandis que les portes basculent à l’horizontal pour le plus grand plaisir des joueurs de ping-pong. Quand aux escaliers, on ne compte plus les systèmes de tiroirs, faux planchers et autres interstices sous les marches habilement utilisés comme espaces de rangement.

Pousser les murs

Loin d’être l’apanage des designers, cette tendance du tout transformable a conquis les architectes qui s’amusent à présent à créer des maisons évolutives. Comment cette prouesse technologique fonctionne-t-elle ? Comme les Lego !

Les modules constituant la future habitation sont en pratique réalisés en usine et conçus pour être indépendants afin de garantir une isolation impeccable. Une fois la commande du client passée, il ne reste donc plus qu’à apporter ces cubes géants par camion pour les assembler sur place en un temps record. Non seulement les constructions modulaires se montent plus vite que leurs versions traditionnelles, mais elles sont aussi souvent moins chères puisque bâties à partir de modèles standards. Sans faire une croix sur l’originalité, il est toutefois possible de personnaliser leur aspect à travers les finitions et les matériaux utilisés. Des sociétés se sont notamment spécialisées dans les maisons modulaires en bois ou en béton.

Mais ce système permet surtout de pousser les murs ou plus exactement d’en ajouter en fonction de l’évolution de vos besoins ! Un autre enfant en perspective ? Il suffit de commander un module supplémentaire et un simple sas de liaison pour agrandir votre demeure ! Un bon moyen de ne payer que les mètres carrés nécessaires, tout en se laissant la possibilité d’en acheter d’autres plus tard.  Julie Polizzi