Le zinc, élégant et contemporain

370

Si le matériau est ancien, le zinc revient aujourd’hui sur le devant de la scène pour rendre les extérieurs de nos maisons plus modernes. Un élément de construction qui a tout bon !

Difficile de passer à côté tant le zinc s’impose désormais comme un matériau incontournable en architecture. Esthétique, durable et souple, il s’affiche sur les toitures et les façades des constructions neuves ou réhabilitées pour façonner l’extérieur de l’habitat et lui apporter une touche de modernité. Lumière sur cette nouvelle source d’inspiration qui n’a pas fini de faire du bruit…

Un matériau esthétique et malléable

Issu du minerai de la blende, le zinc est un élément naturel dont la première industrialisation date du xviiie siècle. Ce matériau séculaire est depuis longtemps utilisé dans divers domaines de l’industrie et pour la fabrication de toutes sortes d’objets. Ses propriétés sont nombreuses : souplesse, légèreté, flexibilité, durabilité et facilité d’entretien font en effet partie de ses atouts.

Le zinc convient ainsi parfaitement aux structures d’une construction, même aux formes courbées ou arrondies. De plus, il permet des mariages esthétiques étonnants et originaux avec d’autres matériaux tels que le bois, la brique, l’ardoise, le verre ou encore la pierre. Bref, de quoi s’adapter à tous les styles architecturaux contemporains…

Le chouchou des toitures

Traditionnellement, le zinc sert à la construction et à l’embellissement des toitures, mais ce n’est pas là sa seule vocation au sein de l’habitat. On le retrouve encore dans les gouttières et les descentes d’eau, dans la fabrication des façades, des revêtements anticorrosion ou les coutures de toit (arêtiers, noues, rives…).

Dans la confection des toitures et des façades, le zinc est devenu le must have des architectes. Il faut dire que ses possibilités esthétiques sont multiples. Souvent noir ou décliné dans des tons de gris, ce matériau confère une élégance inégalable à l’extérieur du bâti. Mais il se décline également dans des coloris plus singuliers tels que le rouge cendre, le bleu gris ou le vert lichen, avec des effets mats, satinés ou brillants. Une palette de tons large qui permet de mettre en valeur le métal et de s’accorder avec son environnement.

Résistant et écologique

Ces caractéristiques contribuent aujourd’hui à faire du zinc un matériau novateur adapté aux besoins architecturaux modernes. Il répond d’abord aux enjeux environnementaux puisqu’il est, comme le cuivre, 100 % recyclable. En effet, le recyclage de l’acier galvanisé permet de redonner une seconde vie aussi bien au zinc qu’à l’acier. Sa durabilité est également exceptionnelle : on estime entre 50 et 100 ans la durée de vie des tôles en zinc par exemple.

Ce matériau ancien nécessite aussi peu d’entretien. En effet, les affres du temps n’affectent en rien sa superbe et le zinc se patine au fil des ans. Résistant à la corrosion, il se protège en développant une couche naturelle qui se forme généralement entre six mois et deux ans après sa pose et qui permet de corriger les imperfections. Tout dépend ici du climat et de l’exposition.

Néanmoins, le zinc a quelques inconvénients. D’abord, il est complexe à mettre en œuvre du fait de sa légèreté et mieux vaut faire appel à un spécialiste si l’on n’est pas suffisamment expérimenté. Ensuite, sa teinte évolue au fil du temps et peut parfois se ternir. Côté prix, comptez entre 30 et 70 € le mètre carré pour une toiture en zinc. M.K.

Photos © VMZINC, DR