Le « color power » donne du peps à la déco

3652
© Sonya Winner Rug Studio

La morosité ambiante, très peu pour vous ? Le color power va vous donner du punch ! Cette nouvelle tendance déco mêlant des teintes éclatantes et dynamiques insuffle de la joie de vivre dans nos intérieurs et fait un bien fou à notre moral.

Le salon Maison & Objet, qui se déroule en septembre, prend chaque année le pouls des tendances déco à venir. Or, ce showroom n’a jamais été aussi coloré qu’en cette rentrée 2022 ! Pastel, jaune orangé, vert forêt ou encore rose bubble gum, teintes présentées en bloc ou déclinées en dégradé, qu’on se le dise, le temps est au mariage des couleurs pour un effet bonne humeur garanti !

Un mariage éclatant

Voilà déjà un petit moment que les coloris les plus marqués se font progressivement une place dans la maison. Preuve en est le bleu Klein, le Very Peri, une nuance de violet choisi comme couleur de l’année par Pantone en 2022, mais aussi le jaune d’or, le rouge ou encore le vert émeraude qui ont tous franchi le seuil de nos demeures pour insuffler du peps à notre déco. Sauf qu’auparavant, on évitait de mélanger toutes ces teintes pour conserver une certaine sobriété. Il s’agissait plutôt de les isoler chacune dans des pièces différentes et de procéder avec parcimonie, par exemple en repeignant un simple pan de mur pour donner du cachet et du relief à l’espace. La nouvelle tendance color power va beaucoup plus loin ! Cassant les codes stylistiques traditionnels, elle invite à créer un véritable cocktail coloré pour réveiller notre décoration et remonter notre moral en berne.

Jouer avec les supports

Cette vague pop et vitaminée brouille toutes les frontières. On la retrouve à la fois sur les surfaces murales, les revêtements de sol mais aussi sur le mobilier qui arbore aujourd’hui des teintes énergiques. 

À vous le fauteuil jaune moutarde associé à un canapé bleu canard, alors qu’un des murs de la pièce affiche une nuance bleutée affirmée. Les amateurs de couleurs chaudes peuvent à présent jeter leur dévolu sur un sofa orange, un pouf rouge et une chaise bouton d’or, le tout disposé dans un salon aux murs bleu ciel sans avoir à rougir.

Pensez encore à jouer sur la teinte de vos textiles pour donner du peps : rideaux, coussins, plaid, boutis et autres tapis permettent d’ajouter facilement de la couleur et de créer de très beaux effets de contraste. Plutôt que de dissimuler vos placards, vous pouvez également en faire un atout design grâce à un bon coup de peinture dans un pigment qui a du caractère ! De même, rien n’interdit plus de mixer les aplats unis et de beaux imprimés, dès lors qu’un rappel de couleur permet de faire le lien entre eux.

Trouvez une cohérence

Vous l’aurez compris, le color power jette un pavé dans la mare de ce qu’on appelle communément le bon goût. Mais si l’objectif est ici de repousser les limites et de faire fi des codes établis, il ne s’agit pas pour autant de jeter pêle-mêle rouge, bleu, vert, jaune et autre rose çà et là sans aucune cohérence ! La difficulté est alors de réaliser les associations de couleurs les plus judicieuses, sachant qu’il n’y a pas de recette unique. Bien que tout soit affaire de perception personnelle, quelques règles permettent néanmoins d’adopter cette tendance punchy de façon harmonieuse.

Pour éviter l’effet arc-en-ciel non maîtrisé, mieux vaut ainsi ne pas multiplier à l’excès les différentes teintes dans une même pièce : limitez-vous à trois couleurs résolument contrastées et jouez sur leur nuancier pour les décliner sur vos différentes surfaces. Veillez en outre à faire apparaître une ligne directrice, une gamme dominante de couleurs qui permettra d’unifier l’ensemble. Et pour un total look, misez plutôt sur les nuances pastel : parme, vert amande, jaune givré, bleu glacier ou encore rose poudré s’associent aisément pour aménager un cocon de douceur.

Le tie-dye investit la déco

En plein dans la mouvance color power, on voit fleurir une kyrielle de bougies, vases, tableaux, vaisselle et autres luminaires associant deux ou trois teintes grâce à un effet flouté ou dégradé. « Si les dégradés de couleurs ont émergé au cours de la dernière décennie (preuve en est avec le tie-dye), nous observons actuellement une évolution « mature » de cette tendance vers des palettes plus subtiles », commente Dayna Isom Johnson, experte chez Etsy. Et d’ajouter : « Qu’on les retrouve dans le papier peint grand format ou l’art mural, ou encore dans les objets et les accessoires en textile, les dégradés nous apaisent et captivent notre regard. »

JP

Photos © La MaisonParisienneFR sur Etsy, Lime Lace, Mustard, DR