Interview de Vanessa Boren : Styles Feng Shui

540

Vanessa Boren est formatrice et consultante en Feng Shui. Après un premier livre, Tout le Feng Shui, sorti en 2008, elle revient en septembre avec un second ouvrage : Styles Feng Shui. L’occasion de lui poser quelques questions…

Quelle est votre définition du Feng Shui ?

Le Feng Shui est l’interprétation de la nature et le fonctionnement des mouvements d’énergie qu’on apporte à l’intérieur de la maison. Il sert à établir les règles de la nature chez soi.

Peut-on appliquer le Feng Shui dans toutes les pièces de la maison, y compris dans les terrasses et jardins ?

Absolument. Le Feng Shui s’applique sur n’importe quel espace : une maison, une ville, un jardin… Il y a différents types de Feng Shui. Moi, je suis adepte de l’école de la Boussole, c’est-à-dire que je prends en compte les orientations. Si la terrasse est orientée sud, il faut alors l’agrémenter d’éléments et de couleurs de la nature du Sud, ce qui correspond aux éléments du bois et du feu et aux tons orange, rouges, jaunes et fuchsia.

Les principes du Feng Shui sont-ils les mêmes pour tout le monde ?

Lors d’une consultation, je me base sur le concept du « bagua » qui correspond à huit secteurs que l’on peut assimiler à des maisons. Chacun a ses spécificités qui s’appliquent alors pour tout le monde. Mais en plus de cela, j’utilise d’autres facteurs plus personnels pour chercher les orientations de la maison : la réussite, la profession, l’harmonie…

Est-ce que le Feng Shui est propice à la détente ?

Le Feng Shui permet de définir dans quelle pièce je veux de la détente. Les pièces « yin », plus calmes (chambres, bureau, bibliothèque…), sont naturellement propices au bien-être. Tout ce qui est absorbant comme les canapés en tissu, les tapis épais et les rideaux, donnera une impression de confort et de détente.

Comment expliquez-vous le regain d’intérêt pour le Feng Shui depuis quelques années ?

Vu que la vie s’accélère dans le monde du travail, le bien-être devient primordial. C’est presque une question de survie. Il y a dix ans, les gens ne se rendaient pas compte que la maison était un lieu de ressourcement indispensable pour pouvoir avancer. Aujourd’hui, à cause du surmenage, ils veulent retrouver un certain épanouissement. Les femmes, notamment, veulent pouvoir se poser.

Est-ce que les méthodes de Feng Shui évoluent ?

Non, les méthodes de Feng Shui, dont les bases sont très anciennes, restent les mêmes. Ce sont les besoins des gens qui évoluent. De nos jours, le Feng Shui est un outil qui doit pouvoir apporter du confort et de la sensation. Il aide à s’envoyer des messages positifs, car notre intérieur reflète notre personnalité et notre vie.

Un conseil à nous révéler pour un salon « cocooning » ?

L’aménagement du canapé est très important. Les canapés en forme de « L » appellent au bien-être et à la protection. Ils sont comme une maman qui entoure ses enfants avec ses bras. L’entrée de l’espace doit être visible pour une impression de sécurité. Les tissus sombres équilibrés avec du clair et les murs de couleur joyeuse sont agréables à regarder, ils sont comme des vitamines que l’on prend tous les jours… Au contraire, un mur blanc est l’antithèse du bien-être.

Présentez-nous votre dernier livre (Styles Feng Shui).

Mon livre imagine la maison de nos rêves. Je propose quatre types d’habitations (à la ville, à la campagne, à la mer et à la montagne), elles-mêmes déclinées en deux versions. Il y a donc huit modèles de maison au total. J’ai réalisé comme une planche tendance pour chaque intérieur. Mon livre est rempli d’idées de décoration qui servent à construire l’harmonie de la maison.

Styles Feng Shui de Vanessa Boren
Éditions La Martinière
Prix : 35 €
Parution le 20 septembre 2012.