Faire une extension sur une terrasse

525

Pergola, tonnelle, vélum, auvent… une terrasse peut être améliorée de plusieurs façons. Voici différentes solutions pour faire de cet espace extérieur un véritable coin de bonheur.

Affaissement, dégradation, besoin d’espace supplémentaire, meilleure luminosité, amélioration de la vie quotidienne… Les raisons d’agrandir sa terrasse sont multiples. Dans tous les cas, des travaux plus ou moins conséquents sont nécessaires.

Abri de terrasse

Si la tonnelle, plus fragile, convient bien au jardin, la pergola s’adapte davantage à l’aménagement d’une terrasse. Sa taille dépend de l’utilisation qu’on envisage d’en faire : elle peut aussi bien servir de support pour les plantes grimpantes que de salon d’extérieur. En dessous de 40 m2*, elle ne nécessite pas de permis de construire, mais requiert tout de même une autorisation de la mairie et fait l’objet d’une déclaration de travaux. Si les professionnels ou les très bons bricoleurs peuvent se lancer dans sa construction, sachez qu’il existe également des modèles en kit qui facilitent son installation. Une pergola standard mesure de 3 à 6 mètres de longueur ; de 3 à 5 mètres de largeur et de 2 à 4 mètres de hauteur pour une surface totale de 18 m2 en moyenne. On en trouve de toutes les formes : carré, rectangulaire, triangulaire, hexagonale, etc. Selon l’usage, on la choisit en bois et en fer forgé (idéal pour faire pousser les plantes), en aluminium pour sa résistance ou en PVC pour une utilisation limitée. Il est préférable de peindre à la lasure les modèles en bois, même s’ils sont déjà traités. En fer, il est indispensable d’utiliser une peinture antirouille.
Dans le cas d’une extension de terrasse, la pergola, adossée à la façade de la maison, régule la température de la pièce attenante et facilite l’accès au jardin et à l’habitation. Elle se pose dans tous les types de sol, de manière émergée (pour ne pas abîmer le carrelage, par exemple) ou encastrée dans le gazon, avec une base de béton pour plus de solidité. Dans ce cas, les piliers exigent des trous de 50 cm environ. Les poteaux en bois peuvent, quant à eux, se fixer à l’aide de platines métalliques. Ne restent plus qu’à visser les planches de la pergola par solivage, à la hauteur de son choix, et d’habiller le tout d’une toile ou de végétaux. En plus d’apporter ombre et douceur, les tonnelles et pergolas confèrent une touche d’esthétisme et d’originalité à l’habitation.

P34_578224 074

Alternatives

D’autres méthodes existent pour profiter d’un coin ombragé. Le vélum, ou toile d’ombrage, convient aux petits espaces. Pas besoin d’avoir un arbre pour l’attacher, il se fixe aussi avec des piquets de soutien. L’auvent remplace également le parasol. S’il n’est pas très compliqué à installer lorsqu’il est en toile ou en canisse, il demande de gros travaux en tant que véritable construction : sol maçonné, charpente, pilier et panne sablière sont alors indispensables.
Crise du logement oblige, certains propriétaires se voient contraints de transformer leur terrasse en véritable pièce à vivre. Ce changement permet d’augmenter la surface habitable de leur maison ou appartement, en ville notamment. Selon la solidité des fondations, ils choisissent de bâtir cette annexe à partir d’une ossature en béton ou en bois – le sapin est mieux adapté aux toits terrasses, car plus léger. Enfin, l’isolation est indispensable au confort de cette pièce supplémentaire.

* Dans les zones urbaines disposant d’un plan d’occupation des sols (POS) et de 20 m2 partout ailleurs, la surface totale ne devant pas, dans tous les cas, dépasser les 170 m2.