Comment isoler un abri de jardin en bois ?

763
© iStock

Petit ou grand, le cabanon de jardin en bois offre de nombreuses possibilités de rangement ou d’activité. Et si on l’isolait efficacement pour le protéger et en profiter agréablement toute l’année ?

Plutôt que de servir uniquement de lieu de stockage, les cabanes en bois peuvent devenir des pièces à part entière afin d’y créer un atelier, un bureau ou encore un espace de loisirs. Mais pour bricoler, travailler ou s’y détendre toute l’année, encore faut-il isoler correctement ce type d’abri afin de limiter la chute de température lors de la saison froide. Cela permettra en outre de protéger vos outils ou vos affaires de l’humidité, du froid et même de la chaleur en été. On vous explique la marche à suivre.

Isoler les murs

Plusieurs matériaux peuvent vous permettre d’isoler votre cabanon. La laine de verre ou la laine de roche sont des solutions adaptées sont à la fois assez économiques et faciles à installer. La laine de lin ou la laine de chanvre sont, quant à elles, écologiques et performantes. Citons aussi le polystyrène, qui isole efficacement tout en étant assez fin (donc idéal pour ne pas perdre trop d’espace). Pour plus de praticité, privilégiez les isolants sous forme de rouleaux ou en panneaux.

Mesurez, découpez à la bonne dimension et posez-les entre les poteaux de l’abri. Ajoutez ensuite un pare-vapeur, qui empêchera l’humidité d’infiltrer l’isolant et de le faire moisir. Par-dessus, posez enfin le revêtement intérieur choisi (panneaux de bois, lambris, plaques en métal, etc.)

© iStock

Bon à savoir
Laisser une petite couche d’air entre la couche isolante et le revêtement renforce l’isolation thermique.

Isoler la toiture

Le toit est la surface la plus exposée aux intempéries et au soleil. On peut l’isoler pendant ou après la construction de l’abri. Pendant le montage, commencez par poser un film pare-vapeur sur le dessus des plaques qui forment le toit. Insérez ensuite de la laine de roche entre les chevrons, en commençant toujours par le bas de la toiture. Si vous avez opté pour un isolant mince, déroulez-le sur la toiture, puis agrafez-le, tout simplement.

Installez ensuite un écran de sous-toiture qui protégera l’intérieur de la pièce contre les entrées d’eau, les infiltrations de neige, la poussière, etc. Enfin, apposez par-dessus des plaques d’OSB (panneau de lamelles de bois orientées) ou d’aggloméré, qui accueilleront le revêtement de toiture.

© iStock

Isoler le plancher

Le froid et l’humidité passent aussi par le sol. Si votre abri de jardin en bois n’est pas encore construit, pensez à le surélever pour améliorer l’isolation. Si vous avez déjà une dalle de béton, fixez-y, de façon espacée et régulière, des lambourdes (pièces de bois qui s’apparentent à un parpaing, un chevron ou un tasseau), bâtissez-y votre abri et isolez l’espace entre la dalle et le sol de la cabane. Pour une bonne performance, sélectionnez un revêtement d’au moins 50 mm d’épaisseur.

Si l’abri est déjà en place, vous pouvez utiliser un isolant dur (comme des dalles de polystyrène extrudé ou en fibres biologiques), à poser directement sur le sol, qui sera par la suite recouvert d’un parquet flottant par exemple. Si vous préférez un plancher fixe et plus stable, installez en quadrillage des lambourdes et insérez l’isolant entre elles. Le plancher pourra ensuite être fixé directement sur les tasseaux.

Les astuces pour améliorer l’isolation
En dehors du gros œuvre, quelques astuces permettent de maximiser l’isolation d’un abri en bois. Pour les fenêtres et les ouvertures, pensez au double vitrage ou au film de survitrage. Vérifiez l’étanchéité des fenêtres et de la porte, et calfeutrez les passages de courants d’air avec de la mousse expansive. Enfin, n’oubliez pas d’installer des volets pour les périodes de grand froid ou de pluie.

© iStock

VB

Photos © iStock, dr