Acheter sans apport personnel, c’est possible grâce au PTZ+ !

61

Devenir propriétaire est le grand objectif de beaucoup de Français. Mais au moment de vous accorder un prêt immobilier pour financer l’achat de vos rêves, la plupart des banques exigent un apport personnel. En moyenne fixé à 15 % de la valeur du bien acheté, cet argent frais rassure les organismes prêteurs. Difficile pourtant, lorsque l’on n’a ni économies, ni généreux proches, ni Plan d’épargne logement souscrit de longue date de débourser une si importante somme d’argent. Pourtant, rien n’est perdu ! Votre banquier, grâce à un dispositif créé et soutenu par l’État, peut vous aider.

Comment ça marche ?

Si vous n’êtes pas propriétaire d’un autre bien depuis au moins deux ans, et que vous achetez un logement neuf qui sera votre résidence principale (avec interdiction formelle de la louer), votre banquier doit vous proposer un Prêt à taux zéro renforcé, appelé PTZ+. Ce prêt est assimilé à un apport personnel. Gros avantages : il est à taux zéro, sans frais de dossier, et c’est l’État qui paie les intérêts.

Suis-je éligible ?

Pour obtenir ce précieux sésame vers la propriété, il faut remplir certaines conditions de ressources. Les revenus imposables ne doivent pas dépasser un certain plafond. Variable, celui-ci dépend du nombre des membres qui constituent votre famille et de la région où vous habitez, pour tenir compte du coût de la vie et du marché de l’immobilier. Par exemple, les revenus annuels d’une famille de cinq personnes qui habite en région parisienne ne doivent pas excéder 100 050 euros, alors que les revenus d’une même famille de cinq membres qui réside dans un petit village en zone rurale ne peuvent pas dépasser 60 950 euros.
Le montant du PTZ+ accordé est fixé suivant les mêmes critères de situation de famille et de géographie. La famille parisienne de cinq personnes aura droit à un prêt maximum de 136 420 euros, et la famille du petit village à un prêt de 43 680 euros.

Et vous, dans quelle catégorie vous situez-vous, à quoi avez-vous droit ?
Les tableaux et barèmes détaillés sont disponibles auprès de votre conseiller bancaire ou auprès des Adil (Agences départementales pour l’information sur le logement). Leurs coordonnées figurent sur Internet, sur le site de l’Agence nationale : www.anil.org, rubrique « Votre Adil ».

À noter

Le PTZ+ ne peut pas être le seul prêt contracté pour financer l’opération. Et son montant ne peut pas être supérieur aux autres emprunts. Si le total des prêts s’élève à 150 000 euros, le PTZ+ est donc limité à 75 000 euros.

Attention

Pour bénéficier d’un PTZ+, il faut impérativement acheter un logement neuf. Dans le cadre du développement durable, son niveau de performance énergétique est pris en compte. Un logement qui bénéficie du label BBC (Bâtiment basse consommation) permet d’obtenir un bonus. Dans ce dispositif destiné à promouvoir l’immobilier neuf écolo, il y a toutefois une exception : racheter un logement ancien mis en vente par un office HLM donne également droit au PTZ+, plafonné à 10 % de la valeur du bien.

Un exemple

À Marseille, une famille de 4 personnes, sans apport personnel, projette d’acheter un appartement neuf de 234 000 euros. Si les revenus imposables de cette famille ne dépassent pas 61 000 euros, et si le logement bénéficie du label BBC, elle peut obtenir un PTZ+ de 77 220 euros. Soit 33 % du coût total de l’opération.

Olivier ANNICHINNI

Source (site web) : www.anil.org