L’atout passion

318

À l’heure de l’électrique, du carburant toujours plus cher et du covoiturage, le plaisir automobile reste une carte maîtresse de cette industrie. La preuve par l’exemple, pour tous les budgets, et toutes les énergies.

Chaque constructeur développe une gamme de véhicule afin de séduire des automobilistes soucieux de conjuguer transport et plaisir. Le succès du segment dit des « néo-rétro » témoigne ainsi parfaitement de ce fait. Fiat 500, Mini et autres Citroën DS3 s’appuient sur une nostalgie revisitée pour nous faire céder à leurs charmes. Leurs tarifs relativement raisonnables en version de base (entre 13 000 et
15 000 €) offrent la possibilité de rouler chic, sans se ruiner. À ces derniers va bientôt s’ajouter la VW Beetle, à retrouver restylée dès cet automne pour quelque 17 000 €. Et pour rester vraiment hors-norme, il y a toujours ces vraies voitures de dessins animés que sont la Daihatsu Trevis ou la Nissan Cube.

À l’air libre

Rouler les cheveux au vent… Quel plaisir et quel sentiment de liberté ! Sensations que les firmes s’échinent à combler avec de multiples références. Volkswagen a ainsi présenté son nouveau cabriolet Golf. Toit souple et ligne évidement racée rendent tout son panache à cette référence toujours d’actualité. Tarif : à partir de 24?390 €. Si les cabriolets et roadsters les plus populaires sont largement représentés dans la circulation (Peugeot 207 CC, VW Eos…), d’autres
savent se faire plus discrets (Renault Wind, Mazda MX-5, BMW Série 1, Audi A3) mais tout autant affriolants. Enfin, il existe la classe supérieure, véritable vitrine du bon goût, du raffinement et de l’élégance. Ces modèles haut de gamme aux accents sportifs ont pour nom Audi S5, BMW Série 6, Mercedes Classe E, Volvo C70 ou Saab 9-3.

Sport et hybrides

Bien sûr, on peut obtenir le plaisir par les chevaux, que ce soit via les grands constructeurs (Opel Corsa OPC Nürburgring Edition – 0 à 100 km/h en 6,8 s, 230 km/h en pointe), les spécialisés (Subaru et sa nouvelle Impreza WRX STI S 300 ch), voire les confidentiels (Caterham et sa Team Lotus Special Edition Seven). On peut également être puissant, luxueux et respectueux de l’environnement avec des modèles fantasmagoriques tels la Fisker Karma. Grâce à ses deux moteurs électriques arrière de 150 kW et son moteur essence de 260 ch, elle dépasse les 400 ch en cumulé et 85 500 € niveau tarif. Du plaisir (et du rêve) à l’état pur.