Noël : la rêverie Cadici

539

Quand Paul Cadici se raconte, c’est à travers sa vitrine qu’il le fait le mieux. Quand il se révèle, c’est à travers les arômes chauds de caramel, de biscuit, de praliné. Les mêmes qui s’échappent de l’arrière de sa boutique de la ville vieille de Nancy. A quelques semaines du réveillon le pâtissier-traiteur révèle ses dernières compositions pour la fin d’année.

La bûche, belle et bonne

Qui parle de Noël ou de Nouvel An parle de bûche : quitte à en faire un dicton, accordons le à la nouvelle carte de la maison Cadici. Comme les doigts de la main, les 5 propositions de Paul Cadici s’affichent sans détour, simples, précises.

Avec son biscuit moelleux au chocolat, sa mousse chocolat pure origine, sa confiture de framboise maison et ses framboises fraîches, voici l’IMPERIAL.
Dans un biscuit aux amandes, mousseux caramel et éclats d’abricot, le CARAMELO révèle son insert au caramel beurre salé, chantilly chocolat au lait.
Comme le deuxième opus d’un grand film, VOYAGE EXOTIQUE N°2 projette son biscuit pain de Gênes imbibé au sirop d’érable, son insert cubes de mangues poêlés au sirop d’érable, sa marmelade de yuzu. Le tout rehaussé par un soupçon de basilic, juste dosé.
Les plus fidèles se réuniront autour de l’ALUNGA, son biscuit chocolat, sa mousse chocolat au lait (le fameux Alunga, grand cru), son insert crémeux intense passion et son croustillant praliné.
Enfin, pas question de passer à côté de la BUCHE TRADITIONNELLE. En cinq ingrédients : crème au beurre, chocolat, kirch, café ou praliné.

10420194_874039155942060_6477128005220875844_n

Mises en bouches et variantes sucrées

Mini-quiches, mini-tourtes, mini-bouchées à la reine vous mettront en appétit pour aborder le début du repas. L’activité traiteur, uniquement sur commande, donne dans le festif : la farandole de Saint-Jacques, une tourte en feuilletage et ses senteurs de safran rivalise avec le Koulibiac de Saumon ou les plus classiques tourtes lorraines ou aux grenouilles.
Alternative originale à la bûche, le cake japonais fait aujourd’hui la réputation de la maison. Ce cake est vraiment très moelleux. Le secret : une cuisson basse température en deux temps dans un moule créé sur mesure pour la Maison Cadici et des ingrédients triés sur le volet. « Nous utilisons une pâte d’amandes haut de gamme qui donne un parfum discret, une texture moelleuse et permet de conserver le gâteau une semaine au frais sans qu’il ne se dessèche. » Le cake japonais spécial fêtes met en valeur les épices de Noël, l’écorce d’orange et le citron confit alliés à une douce marmelade de clémentines.

Maison Cadici
82, Grande rue
54000 Nancy
Publi-reportage