Maison Cadici – L’invitation au voyage gourmand

1459

Dans sa vitrine, la Maison Cadici, affiche sans détour la couleur. Celle du Soleil levant avec la nouvelle gourmandise originale – et unique à Nancy – un cake japonais ultra-moelleux et beau à croquer

Même Stanislas semble saliver. Son regard gourmand veille depuis le fond de la boutique sur les délices sucrés et salés fabriqués avec passion par Paul Cadici et son équipe. Depuis peu,  présenté dans un écrin transparent et or, comme un bijou, un nouveau gâteau titille les papilles des gourmands. « Quand j’ai goûté ce gâteau créé par Norihiko Teraï, la star des pâtissiers japonais, j’ai eu envie de le faire découvrir aux nancéiens, explique Paul Cadici. J’ai adapté la recette originale en y ajoutant ma touche personnelle, notamment sur la déclinaison des saveurs. » Oubliez tous vos a priori sur les cakes, souvent  trop secs, et un brin étouffants. Ce cake là est vraiment très moelleux. Le secret : une cuisson basse température en deux temps dans un moule créé sur mesure pour la Maison Cadici et des ingrédients triés sur le volet. « Nous utilisons une pâte d’amande haute de gamme qui donne un parfum discret, une texture moelleuse et permet de conserver le gâteau une semaine au frais sans qu’il ne se dessèche. »  A partir de cette base, le pâtissiers laisse libre cours à on imagination et  invente de nouvelles gourmandises à partir des meilleurs produits de saison. En ce moment, le biscuit nippon se décline en cinq parfums : fruits rouges, abricots-pistaches, thé vert matcha et figues, chocolat-pistaches et mirabelles-bergamotes.

cadicifacade CADICI DSC_0382w DSC_0416w

Star parmi les stars

Élégant et minimaliste, ce nouveau gâteau star ne fait pas d’ombre aux grands classiques qui ont fait la réputation de cette maison centenaire. Sous le lustre à pampilles tout brille. Les croissants dorés comme les pâtés lorrains et autres tourtes au riesling font de l’œil aux gourmets, souvent habitués de cette charmante boutique. « Nous fabriquons tous nos produits sur place, à l’ancienne selon des recettes ancestrales, transmises de générations en générations par des pâtissiers amoureux de leur travail ». Ici, vous l’aurez compris, pas de poudre de Perlimpinpin ni de viennoiseries surgelées. Entre tradition et modernité, la belle centenaire continue à régaler et à étonner les Lorrains, sous l’œil avisé de l’épicurien Stanislas.

Maison Cadici
82, Grande rue
54000 Nancy
Publi-reportage