Pierrot « prend de la hauteur » à La Bresse

353
©Emmanuel Pierrot

La Maison de La Bresse accueille, jusqu’au 8 mars, le monde teinté d’imaginaire et de malice du photographe Emmanuel Pierrot, natif des Vosges.

À 8 ans, il a déjà un petit Kodak 110 dans les mains. À croire que la photo a toujours fait partie de lui. Emmanuel Pierrot commence sa carrière, adolescent, à La Liberté de l’Est, nourrissant des envies de photojournalisme. Finalement, il abandonnera cette idée rapidement, préférant nourrir son imaginaire plutôt que de s’attacher à la réalité. Après s’être formé à New-York et à Londres, il installe son premier atelier à Paris en 1992. Les photographies d’Emmanuel Pierrot s’affichent dans la presse (Le Monde, l’Obs, Die Zeit…) mais aussi au théâtre, ou encore en couverture de livres chez Gallimard ou Folio.
« Mais en 2014, ma compagne et moi prenons une décision radicale : nous quittons Paris pour nous installer dans l’ancienne ferme familiale au Col de la Croix des Moinats » explique Emmannuel Pierrot. Objectif : « Se rapprocher de la nature et prendre de la hauteur. 

« Raconteur d’histoires »

Ici, une tortue suspendue à une hélice d’hélicoptère. Là, une tête de cochon mangeant de la confiture. Une tête de mort dont le cerveau composé de fils électriques brûle. Une jeune fille à la choucroute bien réaliste. À La Maison de La Bresse, Emmanuelle Pierrot expose plus de 80 photographies : « C’est une exposition très importante. Elle me permet aussi d’aller à la rencontre de ceux que j’appelle mes voisins. Aujourd’hui, mon travail s’enracine dans les Vosges. Ce territoire m’inspire. Et lorsque je vois que plus de 200 visiteurs sont venus au vernissage, je suis fier de pouvoir exposer ici. » 

Emmanuel Pierrot ne se dit pas photographe mais « raconteur d’histoires ». Il compose, mi sculpteur mi plasticien, toutes ses photos derrière la caméra. La représentation des objets devient quasiment spirituelle. « J’aime que les visiteurs soient intrigués. J’aime qu’ils se posent le pourquoi du comment, sans simplement prendre ce qu’ils voient pour argent comptant. » Dans une volonté de transmission, il animera plusieurs stages (voir encadré) dont un avec le photographe Julien Félix, qui expose en parallèle à La Maison de la Bresse : « J’aime cette démarche de partager quelque chose ensemble. Julien Félix fait un travail remarquable sur les techniques du 19e siècle et nous proposerons aux visiteurs de se glisser, littéralement, à l’intérieur d’un appareil photo géant. » Emmanuel Pierrot proposera également une visite de son atelier, le 18 janvier prochain. Pauline Overney

Jusqu’au 8 mars à La Maison de La Bresse • Entrée libre 
Renseignements : 03 29 62 65 95 ou maisondelabresse.fr

Du mardi au vendredi 15h-18h, week-end 10h30-12h30 et 15h-18h, vacances scolaires : tous les jours de 10h-13h et 15h-19h
emmanuelpierrot.com et julienfelix.fr

Dates des différents stages et animations

• 1er février de 9h à 12h avec Emmanuel Pierrot : stage photo pour approfondir vos techniques sur le portrait et les lumières.

• 15 février de 9h à 12h avec Emmanuel Pierrot : stage photo pour parfaire vos connaissances sur la mise en scène et comment raconter une histoire.

• 22 février de 14h à 17h avec Julien Félix : workshop version adulte de comment faire de la photographie sans appareil photo !

• 29 février de de 10h à 13h avec Emmanuel Pierrot et Julien Félix : Vivez une expérience originale : « Rentrer dans un appareil photo ».  Vous pourrez ainsi découvrir comment se crée l’image et comment elle s’imprime dans la rétine ou sur le papier, mais aussi découvrir la chimie, la chambre noire, tout simplement la magie de la photo !

publireportage - Photos © emmanuel pierrot, julien felix, dr