« On ne passe pas ! »

115
9 soldats ouvrage Maginot

Jusqu’au 17 décembre, le Mémorial de Verdun présente une exposition dédiée aux fortifications dans le Nord et l’Est de la France, du système Séré de Rivières à la ligne Maginot.

« C’est à cette longue histoire marquée de rebondissements que nous convions le visiteur ici à travers l’exposition temporaire qui se tient au Mémorial de Verdun « On ne passe pas ! » Les fortifications, du système Séré de Rivières à la ligne Maginot, car la fortification n’est pas figée et s’adapte constamment aux procédés de l’ennemi qui cherche à lui nuire » décrit le Professeur François Cochet, Président du Conseil d’orientation scientifique de l’EPCC Mémorial de Verdun – Champ de bataille. 

Le champ de bataille de Verdun recèle encore aujourd’hui un patrimoine d’ouvrages fortifiés exceptionnel. Porte d’entrée de ce champ de bataille emblématique de la Grande Guerre, le Mémorial de Verdun a choisi de présenter cette exposition sur les fortifications dans le Nord et l’Est de la France. Celle-ci retrace les évolutions des systèmes défensifs dans cette terre de contact entre la France et l’Allemagne, qui de tout temps a été une zone de combats traversée par des frontières mouvantes. Régulièrement attaquées, les fortifications se modernisent afin de résister à des moyens de destruction de plus en plus puissants dus à l’accélération des progrès de l’artillerie. « On montre ici l’évolution et les filiations successives des différents systèmes fortifiés jusqu’à la ligne Maginot et invite le visiteur à se rendre ensuite sur les sites du champ de bataille. Comme dans chacune de nos expositions temporaires, l’attention est portée sur les hommes au cœur du dispositif à partir de leurs témoignages et récits et s’appuie sur l’expérience humaine de la fortification pour expliquer ses évolutions techniques et stratégiques » souligne Thierry Hubscher, Directeur de l’EPCC Mémorial de Verdun –  Champ de bataille.

Scénographie signée Designers Unit

Après une introduction du Moyen-Âge au XXème siècle et un focus sur la Guerre 1870 et le siège de Verdun, l’exposition s’articule autour de cinq parties : « Le temps du renouveau (1872-1914) », « Le temps des doutes (1914-1915) », « Le temps des combats (1916-1918) », « Le temps de l’apogée (1918-1939) » et « Le temps de la mémoire (1940 à nos jours) ». La scénographie, signée Designers Unit, accompagne le propos de l’exposition et immerge le public dans l’histoire et la technique de la fortification en jouant le vocabulaire des ouvrages militaires : sont ainsi mobilisés une ceinture périphérique et un cœur défensif. Sur les murs qui encadrent la salle, la scénographie déploie de grandes fresques graphiques richement documentées et organisées au cordeau. Une grille vient organiser le contenu visuel de manière précise et radicale tout en faisant référence au mur des fortifications et à la stratégie militaire. Au centre, le public déambule librement à la découverte des collections d’archives, d’objets militaires et de maquettes mises en scène dans une architecture épurée que l’éclairage vient dramatiser afin de qualifier les enjeux stratégiques alors à l’œuvre dans la conception des forts. 

Cette exposition temporaire sera prolongée par un programme culturel et pédagogique varié, construit autour de webinaires, conférences, journées thématiques, ciné-débats, visites guidées, journées pédagogiques et concerts-spectacles.

Plus d’infos : 03 29 88 19 16 ou memorial-verdun.fr

Photos © DR