Les trois coups résonnent à nouveau à La Manufacture !

218
2019-20 Cie Java Vérité "la Bouche Pleine de terre" Récit de Branimir Scepanovic Mise en scène Julia Vidit Avec Laurent Charpentier, Marie-Sohna Condé

L’équipe du CDN –La Manufacture est prête et impatiente à retrouver le public à partir de la mi-septembre avec le spectacle d’ouverture « La bouche pleine de terre » signé Julia Vidit.

C’est avec une joie non dissimulée que les spectateurs ont pu découvrir la nouvelle saison 2020/2021 de La Manufacture, présentée par son directeur Michel Didym en juin dernier. En tout, une trentaine de spectacles sont programmés, entre créations, grands classiques et les spectacles du festival RING, annulé en avril dernier : « Nous invitons le public à une journée de lancement le 9 septembre prochain » indique Emmanuelle Duchesne, la secrétaire générale de La Manufacture. « Michel présentera les grandes lignes de notre nouvelle programmation. La journée sera ponctuée par la représentation de la pièce “Comment réussir un bon petit couscous” avec l’acteur Bruno Ricci. Un spectacle mis en scène par Michel, selon un texte de Fellag, qui a été joué tout l’été à travers la Lorraine. Les spectateurs étaient à chaque fois au rendez-vous, un vrai bonheur ! »

Je ne suis pas un astronaute © Raphaël Gouisset

« Un spectacle qui fait écho à notre actualité »

La saison s’ouvrira avec « La bouche pleine de terre » mis en scène par Julia Vidit. Cette dernière vient d’ailleurs d’être nommée directrice du CDN – Théâtre de La Manufacture et succédera à Michel Didym en janvier prochain. Parmi les autres pépites à découvrir, le public pourra admirer Romane Bohringer dans « L’occupation » (du 28 au 30 septembre), un seule en scène selon un texte d’Annie Ernaud. On notera également la création de Michel Didym, « Habiter le temps » selon l’œuvre de Rasmus Lindberg (du 11 au 17 décembre) mais aussi un programme étincelant pour le festival Neue Stücke #9 (du 23 au 27 novembre) qui accueillera, entre autres, la création du spectacle-performance participatif « G.O.U.L.E » de la troupe allemande Prinzip Gonzo. « Un spectacle qui fait totalement écho à notre actualité puisque l’intrigue rassemble un groupe d’illuminés qui a pour mission de sauver le monde grâce à un virus-zombie » s’amuse Michel Didym. Il est donc question ici d’idéologies conspiratrices plus dangereuses que jamais… Quand la réalité dépasse la fiction, dirons-nous. Il y aura aussi une soirée « musique et paroles » avec, en première partie de soirée, des regards croisés entre la journaliste musicale allemande Christina Mohr et les textes du musicien Jens Friebe proposés par le Goethe-Institut, suivi d’un concert en deuxième partie de soirée présenté par le festival OFF KULTUR.

L’occupation ©Marion Stalens

« Nous tenons à rassurer les spectateurs : nous respectons à la lettre les mesures sanitaires en vigueur données par le gouvernement » insiste Emmanuelle Duchesne. À chaque réservation, les places seront numérotées et un siège sera laissé libre entre chaque groupe de spectateurs. Le masque sera obligatoire pendant toute la durée de la représentation et la salle sera désinfectée après chaque spectacle. « Nous invitons également les personnes ayant pris des tickets pour RING ou pour la saison dernière à se manifester pour un éventuel remboursement, échange ou don. » Une nouvelle page s’écrit pour La Manufacture, un renouveau qui fait du bien à la culture, assurément.Pauline Overney

Renseignements et programmation : 03 83 37 42 42 ou theatre-manufacture.fr

publireportage - Photos © Elizabeth Carecchio, marion stalens, raphaël gouisset, DR