Au festival Les Larmes du Rire, l’humour est pluriel !

75

Plus que jamais, le festival Les Larmes du Rire, organisé par la ville d’Épinal, sera l’occasion de se retrouver pour se détendre, rire et lâcher prise, du 2 au 13 octobre prochains !

« Il y avait une vraie volonté de la part de la ville d’Épinal d’organiser ce festival coûte que coûte. Tout a été mis en œuvre pour que cette 37e édition des Larmes du Rire ait lieu ! » Isabelle Sartori, la directrice des Larmes du Rire, dévoile les contours de cette nouvelle édition. Bien sûr, elle sera un peu différente. Mais seulement dans les conditions d’accueil. Car la programmation, elle, est à la hauteur de la réputation du festival : des spectacles de tous genres, qui sortent des sentiers battus et qui invitent le public à pénétrer dans un moment hors du temps. « Nous conservons l’espace bar avant chaque spectacle à partir de 19h30 pour accueillir le public avec fluidité. Les Frangins Lindecker se chargeront de l’ambiance musicale avec la générosité qu’on leur connait et le service se fera exclusivement à table » explique Isabelle Sartori. « Bien sûr, le port du masque sera obligatoire pendant les représentations… Rions plus, rions masqués ! » rit-elle. 

« Tout rater avec beaucoup de talent »

Tradition oblige, Les Larmes du Rire s’ouvriront avec « Le Cabaret Chic & Déjanté » d’Éric Bouvron le 2 octobre ! Ce dernier a réuni des artistes évoluant dans des ambiances et disciplines très variées, pour offrir un spectacle festif : Trinidad proposera un seule en scène à l’écriture féministe satirique et décapante et le clown-mime Julien Cottereau présentera des extraits de « Imagine-toi », son spectacle récompensé d’un Molière. À leurs côtés, Xavier Bouvier et Benoît Devos ( Okidok ), deux clowns acrobates belges se lanceront dans une grande démonstration de leur talent et l’accordéoniste mi-clown-mi-chanteuse Alice Noureux ravira le public avec ses chansons à thèmes particulièrement imagées et loufoques ! Une soirée d’ouverture remplie de poésie, d’acrobaties et de musique donc, pour un démarrage sur les chapeaux de roues ! 

« Le 3 octobre, nous avons une soirée double-plateau avec deux artistes hauts en couleur » s’enthousiasme Isabelle Sartori. « En première partie soirée, Raymond Raymondson présentera son spectacle clownesque à prétention magique. Son point fort : c’est de tout rater avec beaucoup de talent et ce n’est pas donné à tout le monde ! Après l’entracte, ça sera au tour de Fred Tousch d’entrer sur scène et là… je conseille aux spectateurs de totalement lâcher-prise car on bascule dans une dimension absurde la plus totale ! » Fred Tousch sera d’ailleurs de retour le lendemain ( 4 octobre ) avec ses acolytes Arnaud Aymard et Laurent Petit dans un « Cabaret philosophique » : « Ils abordent des thèmes sérieux mais de manière pertinente avec un sens de l’improvisation extraordinaire. Ce sont de grands amis d’Edouard Baer, qui mériteraient d’être aussi connus que lui ! »

Denise Jardinière, Grand Prix Off 2019 à Avignon 

Difficile de citer tous les spectacles tant ils donnent tous envie ! Mais il serait dommage de passer à côté des Frères Colle ( 6 octobre ), un trio fraternel mêlant musique, jonglage et humour ou encore de la mystérieuse Denise Jardinière ( 7 octobre ), qui a remporté le Grand Prix Off 2019 à Avignon : « C’est un spectacle hors-norme, une expérience à vivre. Mais je ne peux vous en dire plus car tous les spectateurs sont invités à garder le secret… » Le 8 octobre, place à « La Sextape de Darwin », « un spectacle très étayé où l’on apprend plein de choses sur la sexualité des animaux mais sans vulgarité, avec pertinence, une belle distribution et des costumes magnifiques ! » souligne Isabelle Sartori. Toujours dans cette veine du spectacle non conventionnel, le public aura rendez-vous avec une farce féroce et joyeusement outrancière donnée par la Cie N°8 dans une « garden party aristo punk » ( 9 octobre ). 

La deuxième soirée double-plateau aura lieu le 10 octobre avec, d’un côté, Greg & Natacha, deux immenses jongleurs et acrobates et, de l’autre, Vincent Roca, « jongleur de mots de haut vol » et Wally, caustique et très drôle. 

Enfin, Les Larmes du Rires accueilleront Charlène Ploner, déjà vue à Rues & Cies, avec son spectacle « Schaëtzele » ( 11 octobre ) et la fine équipe des Zic Zazou pour leur dernier spectacle – après 30 ans de collaboration ! – ( 12 octobre ). « Le festival se terminera par un feu d’artifice avec notre dernière soirée double-plateau réunissant Bernard Azimuth avec son humour vif et absurde et les Black Blues Borthers, cinq athlètes haut de gamme, des virtuoses qui font le tour du monde ! » Avec cette programmation des plus prometteuses, Isabelle Sartori n’a qu’un espoir… que les spectateurs soient au rendez-vous et qu’ils se disent : « Wahou, vivement l’année prochaine ! »Pauline Overney

Du 2 au 13 octobre au centre des Congrès d’Épinal • Tarifs : de 5 € à 16 €, plusieurs formules d’abonnement possibles • Réservations : Office de Tourisme d’Épinal au 03 29 82 53 32 ( possibilité de régler par carte bleue via un téléphone portable ) • Réservations possibles en ligne : sortiraepinal.fr ou tourisme-epinal.com

Renseignements programmation : 03 29 68 50 23 ou [email protected]leslarmesdurire.fr • Page Facebook : Les Larmes du Rire

publireportage - Photos © LDR