À La Manufacture, Julia Vidit veut “faire théâtre, faire monde”

185
Julia Vidit et Ariane Lipp © PO

La comédienne et metteuse en scène Julia Vidit a pris la tête
du CDN – La Manufacture et dévoile un projet généreux, tourné vers le public, pour l’institution culturelle.

Julia Vidit est bien connue de La Manufacture. Elle y a créé, en 2017, Le Menteur de Pierre Corneille, lors de sa saison en tant qu’artiste associée du CDN. Originaire de Nancy, cette comédienne et metteuse en scène se forme à l’École-Théâtre du Passage, puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. « Mon parcours de comédienne m’a permis de me poser des questions plus larges sur l’art théâtral : comment créons-nous du lien avec le public ? Comment incluons-nous les spectateurs dans notre processus de création ? » raconte la nouvelle directrice de La Manufacture. En 2006, elle créé alors la compagnie Java Vérité dans le but de rayonner sur tout le territoire régional. « C’est le mot “vérité” qui est ici important » souligne-t-elle. « Mon but est de questionner le monde en recherche d’une vérité, construire des visions nouvelles. Cela passe par le travail sur le texte et avec les acteurs bien sûr. » Très attachée au territoire, Julia Vidit a notamment collaboré avec Scènes Vosges – Scène conventionnée d’Épinal, le NEST – CDN de Thionville-Grand Est ou encore l’ACB – Scène Nationale de Bar-le-Duc.

Le théâtre avec et pour tous 

Accompagnée d’Ariane Lipp, sa directrice adjointe, Julia Vidit présente ses ambitions pour La Manufacture : son projet entend aller au-devant des habitants du territoire nancéen et plus largement de la région Grand-Est, avec la volonté de pratiquer le théâtre avec et pour tous : « Faire théâtre, faire monde : voilà ma volonté. J’aimerais que le CDN soit une grande maison partagée avec les artistes et compagnies que j’invite comme Guillaume Cayet, Bérangère Vantusso, Elise Chatauret, Pauline Ringeade et Rébecca Chaillon. Tous m’accompagneront pendant ce premier mandat avec leurs qualités et leurs diversités. » Julia Vidit entend également ouvrir la programmation à destination du jeune public, notamment avec l’appui du metteur en scène et « artiste complice » Olivier Letellier. Dans la continuité de Michel Didym, la nouvelle programmation mêlera la lecture de textes classiques et la découverte auteurs contemporains. Julia Vidit a d’ailleurs fait appel à des « auteurs complices » comme Céline Delbecq, Marilyn Mattei, Dieu­donné Niangouna et Catherine Verlaguet qui proposeront, au fil des années, des textes écrits spécifiquement pour une programme « Hors les murs » : « Il est pour moi essentiel d’aller à la rencontre des publics éloignés : géographiquement, socialement… Et aussi toucher toutes les générations. Maryline Mattei, par exemple, travaille déjà sur le thème du temps libre pour une création que l’on ancre à la Maison pour tous de Pagny-sur-Moselle. » 

C’est donc dans un contexte particulier que Julia Vidit prend ses fonctions, se disant « sereine » et « militante pour la réouverture des lieux culturels au plus vite ». Elle devra ainsi jongler avec la fin de la programmation 2021, décider, ou non, des reports des spectacles prévus et dévoiler sa toute première programmation 2021/2022 dans les prochains mois. Avec, toujours cette idée en tête : « Soutenir les compagnies régionales, les co-productions de La Manufacture et inclure tous les publics dans nos processus de créations. »

Pauline Overney

Renseignements : 03 83 37 42 42 ou theatre-manufacture.fr 

Photos © PO