L’intoxication au chocolat chez le chien

67

Peu de personnes le savent, mais le chocolat est un véritable poison pour le chien. Avec les fêtes de fin d’année, il est nécessaire de redoubler de vigilance pour éviter que votre chéri ne tombe malade comme… un chien !

Le chocolat contient une substance, la théobromine, alcaloïde proche de la caféïne dont la toxicité sur les animaux domestiques a été prouvée. Avec 15 mg de théobromine par gramme contre 1,5 mg pour son homologue au lait, le chocolat noir est le plus dangereux. Le chocolat blanc ne présente aucune toxicité, c’est sa richesse en sucre qui n’est pas indiquée pour votre animal.

Des symptômes digestifs

La théobromine provoque chez le chien une irritation de l’estomac avec une augmentation des sucs gastriques : le chien peut vomir, avoir la diarrhée. À long terme, l’augmentation des sécrétions gastriques peut provoquer un ulcère de l’estomac. Si le chien absorbe d’un coup une grande quantité de chocolat, la théobromine passe dans le sang et les signes nerveux et cardiaques apparaissent.

Des symptômes nerveux

Le chien est agité et présente des tremblements. Dans les cas graves, il peut convulser, sombrer dans le coma et mourir.

Des symptômes cardiaques

La théobromine provoque des troubles du rythme cardiaque : le chien présente alors une accélération du rythme (tachycardie) ou des extra-systoles (contractions anormales du muscle cardiaque).

D’autres symptômes

Le chien respire très vite et halète. La théobromine ayant aussi une action diurétique, le chien a soif et urine plus. Lors d’une ingestion importante de chocolat, la mort peut survenir de 6 h à 24 h après l’absorption. Si vous vous rendez compte de l’accident aussitôt après l’ingestion, conduisez aussitôt l’animal chez le vétérinaire pour un lavage d’estomac. Les symptômes apparaissant tardivement, il est rarement possible d’effectuer ce traitement si le chien n’a pas été pris sur le fait ! Si le chien consomme du chocolat à petites doses régulièrement, une insuffisance cardiaque progressive peut s’installer.

Des élèves pas comme les autres

Une expérience originale se déroule en Allemagne. Dans plusieurs villes du pays, des chiens s’assoient chaque jour dans des classes d’écoles et partagent le quotidien des enfants. L’idée est d’améliorer l’ambiance et les relations entre les élèves, et ça marche ! Rassurez – vous, ce ne sont pas des chiens de garde ! La présence de l’animal aide à responsabiliser les enfants. Ils doivent veiller à sa bonne santé et son bien-être. Par exemple, rien ne doit traîner par terre, pour éviter que le chien ne mange des cochonneries et, quand il se repose dans sa niche, il ne faut pas faire de bruit. Il y a donc des classes propres et silencieuses sans que le professeur n’ait à élever la voix. Autre avantage, les échanges de tendresse entre le chien et les enfants, qui sont apparemment ravis d’être ensemble. Près de 120 classes vivent cette expérience, notamment dans les écoles qui accueillent des élèves handicapés.