L’animal n’est pas un objet de consommation

8

Chaque année, 100 000 animaux sont abandonnés et 46 000 d’entre eux sont recueillis par la SPA. Il est urgent de mettre un terme aux marchés de la souffrance animale !

La vente d’animaux en ligne et dans les animaleries est la porte ouverte à toutes les dérives, et ce mode d’acquisition nie le principe fondamental d’un acte responsable. Ce business d’êtres vivants incite à l’achat compulsif qui n’impose pas les conditions essentielles à l’intérêt des animaux et des acheteurs, et qui présente le risque de se solder par un abandon. Beaucoup d’entre eux, considérés comme une vulgaire marchandise sont issus d’élevages illégaux et subissent des privations et des maltraitances qui menacent leur santé et leur développement.

Les conditions de vente sont aujourd’hui peu encadrées. Ainsi, chaque année, plus de 50.000 chiens entrent illégalement sur le territoire, dans des conditions de reproduction et de transport déplorables. Le service Protection Animale et la Cellule Anti-Trafic ( CAT ) de la SPA sont confrontés chaque jour à l’envers du décor de ce commerce lorsqu’ils enquêtent sur des affaires de maltraitance. Chaque année, plus de 14.000 enquêtes sont réalisées par l’association.

L’animal n’est pas un objet de consommation et l’on ne sait pas ce qui se cache derrière une petite annonce… 

A la lumière de ce constat, la SPA a décidé d’agir à la racine de ce business.

« Mû par la recherche de profit, le business des animaux génère des trafics, des importations massives et des conditions de vie déplorables. Qui plus est, ces méthodes de vente et ces dérives que nous dénonçons, traitent l’animal en simple bien de consommation en opposition totale avec notre éthique de respect d’un être vivant doué de sensibilité. Il est urgent de faire évoluer les règles et de mettre un terme à ces pratiques intolérables« , indique Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA.

La SPA soumet au gouvernement une modification de  la loi : 

  • pour interdire la création ou la cession de tout établissement commercial de vente de chiens et de chats. 
  • pour interdire la vente d’animaux en dehors de l’activité d’élevage dont il est issu. 
  • et donc réserver les annonces en ligne aux seuls éleveurs et professionnels agréés.

PÉTITION EN LIGNE : Rendez-vous sur le mini-site pour signer la pétition : https://stopanimalobjet.la-spa.fr

Plus d’informations : la-spa.fr