Les chiens sont-ils sensibles au froid ?

67

Si les chiens sont indubitablement plus résistants au froid que les humains, cela ne signifie pas pour autant qu’ils y sont insensibles. Voici quelques petits conseils et quelques précautions qui vous aideront à ne pas surestimer leur résistance.

Une résistance au froid variable

Lorsque le thermomètre est en chute libre, nos compagnons à quatre pattes réagissent différemment selon plusieurs critères :

  • Leur race (un montagne des Pyrénées ou un chien de chasse résisteront mieux qu’un pinsher nain).
  • L’épaisseur de leur fourrure (les races à poils longs sont les mieux protégées).
  • Leur origine (les races nordiques possèdent un sous-poil très dense qui les isole du froid).
  • Leur âge et leur état de santé (les chiots et les chiens âgés ou en mauvaise santé sont les plus sensibles au froid).
  • Leur état d’embonpoint (un chien trop maigre ne possède pas les réserves corporelles suffisantes pour lutter contre l’hypothermie, mais un chien obèse n’est pas plus protégé du froid qu’un chien de poids normal).
  • Leur mode de vie (un chien habitué à vivre dehors a un poil beaucoup plus épais qu’un chien d’appartement et aura donc une meilleure résistance au froid).

L’alimentation du chien en hiver

Un chien de canapé qui ne se risque dehors que pour ses promenades quotidiennes peut se contenter d’une alimentation constante en toutes saisons. Par contre le chien qui évolue le plus souvent à l’extérieur, qui chasse ou qui participe à des jeux sollicitant beaucoup d’énergie, a besoin d’une alimentation plus fournie durant l’hiver (de 15 à 20 % plus importante en volume que pendant le reste de l’année). Le laisser se reposer à l’intérieur est préférable pour lui. Il doit sinon pouvoir disposer d’une niche ou d’un abri bien isolé.

L’entretien du chien en hiver

S’il est préférable d’abandonner les shampooings pendant l’hiver afin de laisser les glandes sébacées sécréter le sébum qui assure la protection contre le froid, il faut continuer à brosser l’animal et surtout à lui nettoyer les pattes s’il marche dans la neige, la glace ou le sel de déneigement. Dans le cas contraire, il pourrait avoir des crevasses sous les coussinets (comme des engelures sur nos mains). Il est important de lui appliquer un produit protecteur avant de le promener dans la neige (il existe des lotions tannantes chez plusieurs marques). À moins que vous n’optiez pour des bottines en néoprène !
Rien ne vous empêche de le couvrir pour le protéger du froid et de l’humidité. Il existe de nombreux modèles de manteaux et d’imperméables pour toutous. Rassurez-vous, il ne sera pas ridicule et pourra même faire sensation ! Si vous emmenez votre chien aux sports d’hiver, sachez que la réverbération du soleil sur la neige peut provoquer des conjonctivites (parlez-en à votre vétérinaire).