Un peu, beaucoup, à la folie… Passionnément Moselle !

22

Chargés d’histoire, les sites « Passionnément Moselle » témoignent d’une richesse patrimoniale inestimable. Leur nouvelle saison culturelle oscille entre dispositifs numériques, expositions pédagogiques et rencontres fantastiques !  

Cette année encore, le Département de la Moselle convie les visiteurs dans une programmation culturelle riche et intense, marquée par le développement des outils numériques. Ludiques et interactifs, ces dispositifs plaisent autant aux petits qu’aux grands et permettent à tout un chacun de profiter de sa visite à sa façon.
Ainsi, au Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion à Gravelotte, la salle immersive « Les Moissons de la Rage » a pour vocation de plonger le public au cœur des batailles de Gravelotte et de Saint-Privat. Idem au Château de Malbrouck où les visiteurs iront à la rencontre d’Arnold VI de Sierck pour découvrir, à ses côtés, les secrets de la Pierre philosophale…
De nombreuses surprises attendent donc les plus curieux d’entre nous tout au long de cette saison culturelle. À commencer, bien sûr, par l’exposition événement « Hergé : une vie, une œuvre » (à Malbrouck toujours) qui devrait ravir les Tintinophiles ! 

à Manderen

Tintin a 90 ans ! 

Après le succès de l’exposition retraçant les 70 ans du Journal Tintin en 2018, le dessinateur Hergé investit le Château de Malbrouck cette année pour un anniversaire de taille !

Le célèbre reporter à la houppette fait une infidélité au Château de Moulinsart pour fêter son anniversaire, en grande pompe, au Château de Malbrouck ! Et nul doute que ses fans feront le déplacement pour cette nouvelle exposition intitulée « Hergé : une vie, une œuvre ». Rappelons que l’an dernier, pour les 70 ans du Journal Tintin, le Château de Malbrouck a accueilli plus de 47 000 visiteurs !
Pour ce second volet de la saga Tintin à Manderen, Hergé sera notamment accompagné de son collaborateur E.P Jacobs, créateur de la série « Blake et Mortimer », pour fêter les
90 ans de son personnage, dont Hergé disait : « Tintin, c’était moi, avec tout ce qu’il y a en moi de besoin d’héroïsme, de courage, de droiture, de malice, et de débrouillardise. C’était moi, et je t’assure que je n’avais pas à me demander si cela plaisait ou non aux gosses. » 

Hergé : le dessinateur et l’homme

Cette exposition retrace la vie d’Hergé et de tout son univers, en quatre périodes clés de sa vie. Une belle manière de revenir sur le dessinateur et créateur du petit reporter aux 24 albums mais aussi sur des facettes plus confidentielles de sa vie, ses collections et autres portraits. Cette année, le Département de la Moselle vise plus loin avec une scénographie composée de planches de bandes dessinées originales, de mobilier, d’objets prêtés par le Musée Hergé (situé à Louvain-la-Neuve en Belgique). L’exposition réunira aussi un ensemble de documents originaux et de reproductions relatifs au travail d’Hergé, provenant des collections gérées par Moulinsart et des Studios Hergé, des documents issus des archives du maître lui-même, des documents audiovisuels ou encore des documents relatifs à l’œuvre d’Edgar P. Jacobs de la Fondation Roi Baudouin. 

Répartie en 10 salles, la visite évoquera la jeunesse du dessinateur, la naissance du Journal Tintin ou encore la création des studios Hergé. Immergé dans l’univers du dessinateur, le public découvrira les techniques de création d’une bande dessinée à cette époque. Pour les nostalgiques, les Tintinophiles, les grands enfants mais aussi les petits, Tintin vous donne rendez-vous pour une fête pleine de surprises ! 


Nouveauté ! Salle immersive

Le Département de la Moselle étend son déploiement numérique au Château de Malbrouck qui se dote d’une installation immersive dans la salle du four. Venez à la rencontre d’Arnold VI de Sierck dans les caves de la Tour de la Lanterne et tentez, à ses côtés de découvrir les secrets de la Pierre philosophale.

Jusqu’au 30 novembre

 

La BD fait son petit bonhomme de chemin

À l’image de Tintin, c’est plus généralement la bande dessinée qui a trouvé sa place au Château de Malbrouck. Avec plus de 4 000 visiteurs en moyenne, le festival BD revient pour une troisième édition, les 8, 9 et 10 juin prochains avec, pour parrain, le dessinateur et scénariste, Jean-Yves Mitton. Une cinquantaine d’auteurs et illustrateurs seront présents dans la cour du Château pour des séances de dédicaces et des rencontres privilégiées avec le public. Au programme également : des conférences dans l’auditorium, un village du livre, des troupes de reconstitutions historiques qui campent autour du site, mais aussi des « cosplayers » et des ateliers pour enfants pour plaire à toute la famille ! Le festival BD est devenu, en quelques années, le rendez-vous incontournable des bédéphiles au mois de juin !

Renseignements : 03 87 35 03 87 ou chateau-malbrouck.com • Exposition du 30 mars au 30 novembre 2019
Ouverture : avril-mai-juin-septembre-octobre-novembre du mardi au vendredi de 10h à 17h, week-ends fériés de 10h à 18h. Fermé les lundis et le 1er mai (sauf lundi de Pâques, Pentecôte et 11 novembre)
Juillet-août : du mardi au dimanche de 10h à 18h – Fermé les lundis

Tarifs : de 5 € à 7 €, gratuit pour les moins de 16 ans et le premier dimanche du mois (sauf événement spécifique)

 

Mais aussi…

« La Grande Menace à Malbrouck » ! 

Le Château propose à ses visiteurs de participer à l’Escape Game
« La Grande Menace », sur le thème des aventures du célèbre reporter Lefranc et de son adversaire de toujours Axel Borg… mais avec de nouvelles énigmes ! Sorti de sa BD, évadé des cases des célèbres albums de Jacques Martin, le malfrat, réapparait au Château de Malbrouck pour détruire le pays des Trois Frontières et l’univers de la bande dessinée ! Lefranc, prisonnier dans une des pages, ne peut intervenir ! Vous seuls, enfermés à 25 mètres de hauteur, n’aurez qu’une heure pour déjouer les plans de l’infâme Borg et mettre fin à cette Grande Menace.

Jusqu’au 30 novembre. Sur réservation au préalable

 

Animation « Même pas peur ! »

Pour fêter Halloween comme il se doit, le Château de Malbrouck organise « Même pas peur ! » dans le cadre de « Bêtes et Sorcières », une manifestation pour frissonner de peur… et de plaisir ! Ateliers pour les enfants, créations d’Halloween, contes, chasse au trésor… Alors, même pas peur, vraiment ?

Du 1er au 3 novembre

 

À Gravelotte

Démasquez les espions !

Le Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion à Gravelotte dévoile les visages des mystérieux espions qui rôdaient entre 1871 et 1914 dans la région.  

À la sortie de la Guerre de 1870, l’Alsace et la Moselle deviennent des territoires à surveiller. Dès 1870, l’espionnage se professionnalise surtout pour les réseaux français à Metz, Nancy et Strasbourg. La nouvelle exposition « Espions (1871-1914) » met en scène « une période floue, dont on parle peu » explique Patrick Weiten, Président du Département de la Moselle. « En 1871, nous savions déjà que l’on se dirigeait vers une guerre d’une importance terrible. Mais nous ne savions pas qu’elle serait mondiale ! » Les visiteurs pourront jeter un œil par les judas des portes, déchiffrer des codes secrets et devenir de véritables espions grâce aux reconstitutions de lieux emblématiques. « Beaucoup de documentation et d’objets viennent compléter l’exposition comme, par exemple, le premier téléphone qui a permis de faire transiter les informations entre la zone annexée et Paris ou des outils de codage des messages !
Et finalement, le plus surprenant dans cette histoire, est de découvrir que les espions de l’époque sont des gens comme vous et moi ! »
L’exposition est, bien sûr, ouverte aux enfants avec un parcours sur mesure où ils devront résoudre eux-mêmes leurs énigmes.

« Bal des espions » le 14 juin

En parallèle, le Musée propose des « nuits héroïques » : des visites insolites en soirée pour découvrir le lieu sous un nouvel angle et aborder l’histoire mosellane de façon ludique et réaliste. La prochaine « nuit héroïque » se déroulera le 14 juin lors d’un « bal des espions » : lors d’une murder party, le Préfet invite tout un chacun à découvrir une invention lors d’une soirée de bal. Un meurtre va être commis. Aux visiteurs de résoudre l’énigme en cherchant des indices dans l’exposition mais aussi dans tout le musée !

Enfin, pour les passionnés de l’histoire, des arts et de la vie quotidienne de 1870 à 1918, le Musée propose « Les lendemains de l’Histoire » : des spécialistes de cette période, reconnus sur le plan national et international partageront leurs connaissances lors de cinq soirées-conférences. « Le Général Cremer, vainqueur à la bataille de Châteauneuf en Auxois le 3 décembre 1870 » ou
« Devenir roi après 1870 ? Le Duc d’Aumale » sont des exemples des thèmes abordés.

Renseignements : 03 87 33 69 40 ou passionmoselle.fr • Ouverture jusqu’au
15 décembre, du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h – Fermé les lundis Tarifs : de 5 à 7 €, gratuit pour les moins de 16 ans et le premier dimanche du mois (sauf événement spécifique)

 

Pour les enfants ! 

Le Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion a pour vocation de faire connaître l’Histoire à tous les publics, et en particulier aux enfants. C’est pourquoi, tout au long de la saison, des ateliers sont proposés à destination des plus jeunes sur les thèmes, par exemple de « passeur d’histoires ! », « l’été des petits espions », « bêtes de guerre », « mission 1870 » ou encore « fabrique de mémoire ».  

De 14h à 16h. Sur réservation : 5 € par enfant. Programme complet : passionmoselle.fr

 

Exposition « Se souvenir de 1870 : L’Énigme de Gustave Doré »  

Le Département de la Moselle et le Musée d’Orsay vous invitent à découvrir l’œuvre de Gustave Doré : L’Énigme. Tableau peint en 1870, il représente un véritable tournant dans l’œuvre de Doré mais aussi une des œuvres les plus significatives du souvenir de la guerre de 1870 et de la Commune de Paris.

Dans le cadre du Catalogue des Désirs, du 8 juin au 15 décembre

À Scy-Chazelles

L’Europe au centre de toutes les attentions

En plein cœur d’une actualité débordante, la Maison de Robert Schuman revient sur l’histoire de la construction européenne lors de nombreux événements.

Robert Schuman a acquis cette propriété située à Scy-Chazelles, sur le versant du mont Saint-Quentin, au printemps 1926. C’est dans le bureau de cette maison qu’il a pris connaissance du projet de Jean Monnet. Le Père de l’Europe est mort le 4 septembre 1963 dans cette demeure.

Ce lieu chargé d’histoire est géré depuis 2000 par le Département de la Moselle et a ouvert ses portes le 9 mai de la même année, à l’occasion du 50e anniversaire de la Déclaration Schuman, désormais Journée de l’Europe.

À quelques semaines des élections européennes et en plein débat sur le Brexit, la Maison de Robert Schuman propose aux visiteurs de se replonger sur les fondements de la construction européenne. À partir du 9 mai, l’exposition « A voté ! » invite le public à un nouveau cheminement, qui se veut interactif, immersif et participatif : « Nous rappelons l’importance du vote aux élections européennes » explique Patrick Weiten, Président du Département de la Moselle. « L’exposition fait également un résumé des anciennes élections et des précédents résultats. Il s’agit aussi de montrer le rôle qu’à l’Europe dans le quotidien des citoyens en présentant le Parlement et ses députés. » À l’échelle départementale, l’exposition présentera le projet mis en place depuis 10 ans : le Sesam’GR, « un échange culturel au sein de la Grande Région qui est l’un des plus grands programmes culturels européens mis en place à ce jour ». Les visiteurs seront aussi amenés à se prononcer sur les questions qui les intéressent : la culture, la sécurité, l’économie… ?

Parcours numérique : Visitez la Maison de Robert Schuman comme s’il y était ! 

La Maison de Robert Schuman propose une visite virtuelle de la maison pour entrer dans les coulisses de l’Histoire. Équipé d’une tablette ou d’un smartphone, le public pourra parcourir les pièces de la Maison du Père de l’Europe, guidé par des sons et le récit de Marie Kelle, gouvernante de Robert Schuman. Les spectateurs assisteront à des projections d’hologrammes, de Robert Schuman qui rédige son discours du 9 mai 1950 mais également de la prononciation de ce discours lors de la conférence de presse de la Salle de l’Horloge à Paris. Ce parcours numérique est accessible en français, anglais et allemand. 

La Semaine de l’Europe

En point d’orgue à ce mois de mai, la Semaine de l’Europe se déroulera cette année du 6 au 12 mai. C’est le grand temps fort de la saison avec une programmation riche et dense. Cet événement se veut authentique et objectif et réunit plusieurs animations : deux compagnies européennes viendront défendre leur vision de l’Europe dans des spectacles de 12 minutes. Il y aura également différents concerts sur les thèmes de l’amitié-franco-allemande, sur les Pères de l’Europe. Bastien Mothais sera l’un des invités du cycle de conférences. Ce jeune français de 28 ans réside en Espagne et à lancé son projet Palpalbleu en 2018, avec un but : rendre l’Union Européenne concrète et visible dans le quotidien de tous. À quelques semaines des élections européennes, il présente sa démarche et son ressenti personnel sur les apports de l’Union Européenne lors d’une intervention inédite. 

Des soirées « à la lumière des étoiles »

Lancées l’an dernier, ces soirées présentent la culture européenne dans un autre cadre que celui du Musée. Ce sont des soirées pour se faire plaisir où les visiteurs viennent munis d’un plaid ou de quoi s’asseoir confortablement et profitent de la richesse culturelle qu’offre l’Union Européenne. Dans le superbe décor des jardins de la maison, le prochain rendez-vous est fixé au 27 juillet à 22h sur le thème « Un air, un arbre, une histoire ». Ce sera l’occasion d’une déambulation musicale nocturne avec des morceaux joués en live en rapport avec l’Europe et l’environnement. Une autre soirée musicale insolite est prévue
le 5 octobre et le public pourra découvrir les « contes d’Europe »
le 14 décembre prochain. 

Renseignements : 03 87 35 01 40 ou passionmoselle.fr
Ouvert jusqu’au 16 juin et du 23 septembre au 15 décembre 2019, du mardi au dimanche de 14h à 18h • Du 17 juin au 22 septembre du mardi au dimanche de 10 h à 13 h et de 14h à 18 h • Fermé les lundis et le 1er mai
Tarifs : 5€, 3.50 €, gratuit pour les moins de 16 ans • Gratuit pour tous le 9 mai lors de la Journée de l’Europe

 

Les ateliers enfants 

• Atelier « Œufs, lapins et Cie dans les pays d’Europe », mercredi 10 avril de 14h30 à 16h30 – De 5 à 12 ans

• Atelier « Un jardin bien en vie », mercredi 10 juillet de 14h30 à 16h30  – De 6 à 12 ans

• Atelier « L’Arbre à contes », mercredi 31 juillet de 14h30 à 16h – De 6 à 12 ans

• Atelier « A la découverte des herbes aromatiques », mercredi 7 août, de 14h à 16h – De 6 à 12 ans

• Spectacle « Le cheveu sur la soupe », mercredi 7 août à 16h – Dès 5 ans

• Atelier « Chasse au trésor », mercredi 21 août de 14h à 16h – De 8 à 12 ans

• Spectacle « Les Exploraconteurs », mercredi 21 août à 16h – Dès 5 ans 

Sur réservation, entre 3 € et 5 € par enfant 

 

• Photos ©Hergé-Moulinsart 2019, F.Doncourt, DR