Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins… du Bassin de Pompey !

472

Situé à la confluence de la Meurthe et de la Moselle, aux portes de Nancy et de Pont-à-Mousson sur le Parc Naturel régional de Lorraine, le Bassin de Pompey est un territoire surprenant par ses richesses naturelles, patrimoniales et culturelles. Au gré d’une visite, laissez-vous séduire par la quiétude d’un espace naturel protégé ou par la découverte historique d’une cité médiévale. Soyez les bienvenus !

Enfourchez votre vélo et profitez d’une véritable invitation à la découverte : le Bassin de Pompey est idéalement situé sur des grands axes cyclotouristiques, au cœur de la destination Lorraine.
La Voie Bleue propose un itinéraire transfrontalier de 800 kilomètres reliant Luxembourg à Lyon. En mars 2019, le Bassin de Pompey, en collaboration avec le Bassin de Pont-à-Mousson, a engagé des travaux entre Custines et Arnaville pour proposer une continuité de l’itinéraire. Aujourd’hui, la Voie Bleue permet de profiter d’un circuit en bordure de Meurthe et de Moselle, dans un décor naturel diversifié, pour une balade en famille ou pour une séance de sport quotidienne !
Depuis cette voie verte, les cyclistes peuvent entreprendre une escapade sur les itinéraires cyclables de l’Amezule et de la Mauchère. Ce circuit de 7 kilomètres suit le tracé de l’ancienne voie ferrée menant à Château-Salins et permet de faire la jonction avec d’autres pistes cyclables. Les amateurs de vélo pourront alors se promener de village en village pour admirer le paysage qui laisse dévoiler les collines et les vergers des communes alentour.
La Boucle de la Moselle est un autre itinéraire touristique bien connu dans le territoire. Celui-ci relie Nancy, Neuves-Maisons, Toul et le Bassin de Pompey via Liverdun. Tout au long de ses 90 kilomètres de pistes cyclables, les curieux pourront apprécier un circuit facile (adapté pour les enfants à partir de 10 ans) et découvrir des sites chargés d’histoires, des panoramas remarquables et plus de 40 kilomètres au bord de l’eau… l’idéal pour les chaudes journées d’été !
Dans le Bassin de Pompey, les itinéraires touristiques et de loisirs se mêlent aussi à un véritable réseau cyclable express pour ses trajets du quotidien. L’ensemble de ces aménagements, pour la plupart en site propre ou dans des zones à circulation modérée, permet de se déplacer rapidement et en sécurité pour aller travailler, pour faire des courses ou pour diverses sorties. Le tout, en profitant de la richesse patrimoniale et naturelle de son territoire. Dans les déplacements du quotidien, le Bassin de Pompey permet d’aborder un trajet ressourçant vers votre destination. De quoi améliorer considérablement le bien-être et la santé, et d’améliorer la qualité de l’air que l’on respire !

Vue sur la ville haute et du château Corbin depuis les bords de la Moselle en automne

La découverte au détour d’une randonnée

Au-delà des balades en vélo, le Bassin de Pompey offre plus de 170 kilomètres de sentiers de randonnée balisés : traversant tantôt la ville, tantôt la forêt ou les bords de cours d’eau, les paysages sont à l’honneur. Par exemple, au cœur de la Ville haute de Liverdun, un parcours interactif permet aux visiteurs de suivre la piste de la madeleine, spécialité de la ville. Au programme : découverte d’un patrimoine Renaissance et Art Nouveau avec l’ancienne résidence d’été des Evêques de Toul, la Place de la Fontaine et ses Arcades, le Château Corbin et son Jardin 1900… 

Il est également possible de faire une halte à Lay-Saint-Christophe, surnommé « le village aux mille fontaines », en suivant le fil d’eau de ses fontaines, son histoire, son patrimoine (la Samaritaine, presbytère, prieuré dont le plus illustre religieux fut Dom Calmet, la maison d’Antonin Daum…) à l’aide de panneaux étapes et QR codes qui jalonnent le circuit.

Enfin, pour les amoureux d’histoire, un nouveau parcours en réalité augmentée a vu le jour l’an dernier sur le thème de l’aciérie et des hommes à Pompey : situé sur l’ancien emplacement de l’usine, ce circuit fait découvrir le monde de fer et de feu qu’était celui des aciéries. Du haut fourneau au laminoir, en passant par le laboratoire, cette terre riche d’histoire a bien des secrets à révéler !

©Bassin de Pompey
Parc Champigneulles ©Flie

Soif de grands espaces !

Après avoir visité les différents sites du Bassin de Pompey, les touristes sont amenés à profiter des espaces verts pour se relaxer ! À Champigneulles, le parc du Château du Bas est classé depuis 1955 : ce jardin « à l’anglaise » de 13 hectares est constitué de vastes clairières engazonnées, bordées de bosquets d’arbres et d’arbustes de 26 essences communes de Lorraine ! L’ensemble est sillonné par le ruisseau de Saint-Barthélemy qui traverse le parc et vient approvisionner l’étang servant de réserve d’eau à l’ancien moulin à blé. À Champigneulles toujours, le Vallon de Bellefontaine est un site constitué d’un ruisseau, de deux étangs, de zones humides, de prairies et de quelques pelouses calcaires, le tout logé dans un vallon boisé attenant au massif de la forêt de Haye. Cette mosaïque de milieux abrite une nature riche et diversifiée étroitement liée à l’eau. Un sentier pédagogique d’environ 2,2 kilomètres, accessible aux personnes à mobilité réduite, est aménagé autour du Bel’Etang pour profiter d’une jolie balade, à son rythme.

À Liverdun, sur les remparts de la cité médiévale, le parc du Château Corbin est un véritable lieu de détente, à l’ombre d’arbres centenaires, dont la magnifique vue, sur la boucle de la Moselle et le Domaine des Eaux Bleues ne manque pas d’étonner le visiteur. Enfin, le Bassin de Pompey a également aménagé, en 2019, les haltes fluviales de Champigneulles, Pompey, Millery et l’aire de Camping-car de Millery. Les aménagements permettent aux plaisanciers et camping-caristes de profiter de meilleures conditions d’accueil : des espaces paysagés, des services utiles (accès à l’eau et l’électricité) et davantage d’emplacements ! L’occasion, pour le Bassin de Pompey, d’attirer des touristes pour des séjours de quelques jours, en leur proposant le maximum d’opportunités, entre visites et détente !

Accueil touristique du Bassin de Pompey  – 1 place d’armes (Cité médiévale) à Liverdun • Renseignements : 03 83 24 40 40 ou tourisme.bassinpompey.fr
Horaires (du 1er mai au 31 septembre) : du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h et les dimanches, lundis et jours fériés de 14h à 18h

3 questions à Laurent Trogrlic

Président de la Communauté de Communes du Bassin de Pompey

Aujourd’hui, le Bassin de Pompey compte 50 km de pistes cyclables et autres voies vertes. Pourquoi est-ce un atout pour le tourisme dans le territoire ? 

Les cyclotouristes peuvent évoluer dans un milieu naturel agréable, longeant la Meurthe et la Moselle. Le Bassin de Pompey représente un maillage important avec plusieurs jonctions : la V 50 qui traverse le territoire du nord au sud et la Boucle de la Moselle d’autre part. Nous avons travaillé sur un tronçon entre Custines et Arnaville l’an dernier. Les prochains travaux se concentreront autour de Lay-Saint-Christophe. Bien sûr, cela favorise le tourisme dans le secteur mais nous tenons également à développer ces voies cyclables pour un usage quotidien. Nous sommes d’ailleurs en train de travailler sur un plan vélo pour mettre au centre des préoccupations ces nouvelles mobilités. 

Vous êtes convaincu que le vélo va prendre de plus en plus d’ampleur dans les mois à venir ? 

Oui, j’en suis sûr. Nous avons déjà remarqué un développement  avec les vélos à assistance électrique qui permettent de parcourir nos coteaux (par exemple) sans le moindre effort. Le vélo va prendre de l’ampleur, à nous de l’accompagner. 

Nous parlons cette année de vacances plutôt franco-françaises. Le Bassin de Pompey propose, en plus de la pratique du vélo, des sentiers de randonnées, des visites guidées… pour attirer les touristes à faire une halte de quelques jours ? 

C’est une certitude. Cet été, nous espérons profiter de l’attractivité de villes comme Nancy pour attirer les touristes à visiter notre site. Nous proposons pour cela différents modes de découvertes : nous avons trois haltes fluviales, des sentiers de randonnées, des pistes cyclables… Il est difficile de juger aujourd’hui si les touristes seront plus nombreux cette année mais nous savons qu’un changement va s’opérer et nous serons au rendez-vous. Propos recueillis par Pauline Overney

Un été au Bassin de Pompey : programme des visites guidées !

Lay-Saint-Christophe au fil de l’eau

Cette visite guidée met à l’honneur l’eau à travers les âges en découvrant la Haute-Lay et son histoire. Lay-Saint-Christophe est surnommé le « village aux mille fontaines ».
Parcourir ses ruelles anciennes permet de découvrir de nombreuses fontaines et d’admirer les édifices Renaissance et Art Nouveau. Pour cette visite conçue également pour s’adresser à un public d’enfants, un livret-jeu leur sera mis à disposition. 

Les 30 juillet, 13 et 27 août à 15h • Visite limitée à 9 personnes. • Se munir de chaussures
de marche. • Tarifs : 4,50 € (adultes et enfants à partir de 13 ans), 3,50 € (enfants).

À la recherche du trésor de Liverdun

Au Moyen-Âge, Liverdun est une ville riche et prospère où vivent de nombreux chevaliers et gentes dames. Une légende raconte que l’un d’entre eux aurait caché un trésor quelque part derrière les murs de la cité. Près de mille ans plus tard, belles damoiselles et preux chevaliers sont invités à suivre les traces de leurs ainés à la découverte de la cité médiévale et de ses mystères, afin de percer les énigmes qui les mèneront au trésor oublié de Liverdun.

Du 22 juillet au 29 août, tous les mercredis et vendredis après-midi à 15h. • À partir de 6 ans. • Visite limitée à 9 personnes.  Tarifs : 5,50 € (adultes et enfants à partir de 13 ans), 8 € (enfants de 6 à 12 ans), 23 € (famille 4 personnes). 

Visite guidée du Domaine des Eaux Bleues

Cette visite guidée permet de découvrir un domaine qui appartenait, au 19e siècle, à la famille Corbin, célèbre mécène de « l’École de Nancy » dont les artistes ont construit et décoré cette demeure lovée sur l’antique garenne moyenâgeuse. Elle trône au centre d’un parc arboré aux essences rares. C’est aujourd’hui la propriété de la Fondation de l’Institution des Jeunes Aveugles et Déficients Visuels de Nancy abritant un Établissement et Service d’Aide par le Travail, ESAT, installé dans les anciennes dépendances. Il est possible de visiter également les Ateliers de paillage, cannage, vannerie et de fabrication de cannes blanches. 

Les 23 juillet, 6 et 20 août à 15h. • Visite limitée à 9 personnes. • Tarifs : 3 € (adultes et enfants à partir de 13 ans), gratuit pour les enfants. • Visite des ateliers en juillet : + 3 €.

Pompey, de la fonte à l’acier, 100 ans de savoir-faire

À travers cette promenade commentée, partez à la découverte du monde de fer et de feu qu’était celui des aciéries de Pompey. Installée en 1872, l’usine sidérurgique a fermé ses portes en 1986. Bien qu’elles aient aujourd’hui disparu, les aciéries ont laissé leur marque dans le paysage et pas uniquement en Lorraine, puisqu’elles ont donné naissance en 1888 au bâtiment le plus connu de France : la Tour Eiffel. Tout en parcourant l’ancien emplacement de l’usine, aujourd’hui devenu le parc Eiffel Energie sur lequel sont installées 242 entreprises innovantes, découvrez comment les aciéries de Pompey ont transformé la ville et le destin de milliers d’hommes et de femmes.

Du 24 juillet au 28 août, tous les vendredis matins à 10h. • À partir de 8 ans. • Visite limitée à 9 personnes. • Tarifs : 5,50 € (adultes et enfants à partir de 13 ans), 3,50 € (enfants de 8 à 12 ans).

Réservation auprès de l’Accueil touristique du Bassin de Pompey 
au 03 83 24 40 40


publireportage -  Photos © ccbp, jérôme baudoin, bassin de pompey, flie, dr