Les joyaux de Noël

415

Au carrefour de la Lorraine et de l’Alsace, le verre a trouvé son royaume. Trois sites verriers d’exception nichés au cœur des Vosges du Nord ont choisi cette année de mettre en valeur leurs créations, leur savoir-faire pour célébrer Noël. Du musée Lalique à celui du Cristal, en passant par Meisenthal, trois fleurons de la transparence et de la délicatesse se sont baptisés Etoiles Terrestres et proposent cet hiver un programme exceptionnel d’animations, d’expositions et d’événement. Et comptent bien briller pour Noël.

Et si tout avait commencé par une  légende ? Celle qui raconte la naissance de la tradition des boules de Noël, et qui se tansmetdans les Vosges du Nord : « En 1858 la nature fut avare. La grande sécheresse priva les Vosges du Nord de fruits et le sapin de Noël n’eut donc parure qui vaille. Un souffleur de verre de Goetzenbruck inspiré, tenta de compenser cette injustice en soufflant quelques boules en verre. Il déclencha à lui seul une tradition qui traversa les cultures, le monde entier… »
La région autour de Meisenthal était à l’époque connue pour sa production de verre, et notamment de verre bombée.  Très vite, les applications pour ces boules de verre, véritables prouesses techniques en leur temps, se sont diversifiées. Architecture, ornement d’intérieur, certains modèles pouvaient atteindre jusqu’à un mètre de diamètre ! On les appelait «boules panorama », car elles permettaient de voir tout autour de soi une fois accrochées. D’une petite légende naquit très vite une industrie florissante. Après la deuxième guerre, la région exportaient jusqu’à 200 000 boules à travers le monde. Ironie du sort, comme un dernier éclat, la verrerie mettait fin à la fabrication des ces boules en 1964. Les boules argentées tombèrent alors dans l’oubli.

LM17-002

Meisenthal après Goetzenbruck

C’est à Meisenthal, à la faveur de rencontres organisées autour des techniques de soufflage en 1998 que les boules de Noël locales allaient retrouver leur second souffle.  Goetzenbruck n’est plus qu’un souvenir mais bien vivant. Les derniers verriers vivants, témoins de la belle aventure industrielle passée rencontrent alors les jeunes souffleurs, soucieux de sauver leur patrimoine. Le secret des techniques est alors transmis. Le site verrier de Meisenthal trouve dans cette transmission sa raison d’être : un trait d’union entre la tradition et le devenir du travail du verre.
Les boules de Noël ne quitteront plus, dès lors, le catalogue officiel du Centre international d’art verrier, élevant cette tradition au niveau des plus belles créations artistiques. Aux modèles traditionnels réédités s’ajoutent années après années des boules contemporaines conçues par des créateurs, artistes ou designers.
Pour le grand public, ce sont même les boules de Noël qu’évoque le site de Meisenthal. Chaque hiver, pour s’en convaincre, il faut voir la foule qui se presse pour admirer le savoir-faire des souffleurs et remplir leur panier des précieuses boules.

LM17-003

Programme de Noël à Meisenthal

  • Au CIAV :
    Démonstration des souffleurs de verre/exposition/vente.
    Jusqu’au 29 décembre (sauf 24-25 décembre)
  • Au musée du verre :
    Exposition «les boules de Noël de Goetzenbruck,
    de l’ombre à la lumière».
    Jusqu’au 29 décembre (sauf 24-25 décembre) tarif : 5€,
    gratuit pour les – de 16 ans
  • Dans la cour intérieure du site verrier :
    Exposition sur l’histoire des boules de Noël.
    Evénement visuel surprise tous les jours à partir de 17h.
    Visite guidée de l’exposition « les boules de Noël de Goetzenbruck, de l’ombre à la lumière », tous les samedis jusqu’au 21 décembre, départ 15h et 16h accès libre.
  • Dans la halle verrière :
    Exposition collective d’art contemporain / Beautiful landscapes.
    Jusqu’au 23 décembre, tous les jours de 14h à 18h sauf le mardi. Accès libre.
    Plus d’infos sur www.ciav-meisenthal.fr

LM17-005

LM17-004SYLVESTRE : Un super héros des montagnes à l’assaut des sapins

C’est la dernière née des créations spéciales de Noël. La boule 2013 s’appelle Sylvestre, un petit être imaginaire, bon et généreux. Avec sa bonne bouille ronde, il s’adapte à merveille à la forme d’une boule et semble voler sous le sapin. On l’imagine, joueur et mystérieux, venu de sa forêt après un été langoureux, pour faire briller les soirées d’hiver. Créée par deux designers parisiens tombés amoureux du matériau verre et attachés la féérie de Noël, c’est à Meisenthal qu’ils ont eu le déclic et on franchi le pas de la création de verre. Pour Caroline Ziegler, qui a imaginé Sylvestre avec Pierre Brichet, la magie opère à chaque moment de la création : « C’est assez génial de voir l’objet se modeler en temps réel, en se disant que l’on peut aussi modifier le processus à tout moment. Il y a un rapport presque gourmand avec cette matière, on a envie de tout faire. »

Sylvestre, super héros des montagnes.
Par Caroline Ziegler et Pierre Brichet du Studio Brichet-Ziegler à Paris.
Couleurs diverses, tarifs de 18 à 23 € selon les points de vente.