La cuisine des champions

366

Vendredi 26 août, Cyril Julian était l’invité exclusif d’une soirée extraordinaire : un cours de cuisine avec des amis devenu concours avec des champions olympiques, le tout sous la houlette surprise de trois Meilleurs Ouvriers de France !

Tout le monde le savait, pour fêter « son départ à la retraite », Cyril Julian organisait le 28 août dernier son grand jubilé au palais des sports de Gentilly, histoire de clôturer en beauté les onze années passées sous les couleurs du SLUC.

Profitant de l’occasion, son ami Laurent Lalvée lui organisait une soirée surprise chez lui, dans son atelier de cuisine avenue Foch à Essey où il dispense des cours.
« Au départ, nous confie Laurent, Cyril pensait qu’il s’agissait d’un simple cours de cuisine : une soirée sympa et détente en compagnie de bons amis, dont certains venus spécialement pour le jubilé deux jours plus tard ». Parmi ces derniers, Laura Flessel («  la Guêpe » !) dont le palmarès est impressionnant : cinq fois médaillée olympique (dont deux en or, excusez du peu), six fois championne du monde, une fois championne d’Europe et quinze fois championne de France !
Cyril ne se doute de rien. Il sait que Laura aime cuisiner, l’idée d’un cours en commun par un Meilleur Ouvrier de France est donc naturelle.

Quand le cours devient concours

Cyril Julian découvre en arrivant que le simple cours devient concours : montée d’adrénaline pour ce sportif habitué au tableau d’honneur, médaillé olympique en 2000 et plusieurs fois champion de France.
Laurent Lalvée a souhaité pimenter cette soirée et la rebaptise « Premier match du week-end du jubilé ». Organisé et efficace, Laurent a réuni deux équipes de choc et deux jurys. Présentation.

Les équipes

L’équipe des filles est composée de deux escrimeuses-championnes hors paires : Laura Flessel et Hajnalka « Hony » Kiraly, médaillée olympique, sept fois championne du monde et deux fois championne d’Europe. Du « lourd » comme on le dit familièrement.
L’équipe des garçons réunit Denis Colovic, rédacteur en chef d’Escrime magazine et mari de Laura Flessel, et un ami de Laurent Lalvée. Quid de Cyril Julian ? Laurent Lalvée a souhaité honorer le héros de la soirée en lui offrant une place à part : coatch. Il devra tout de même se mettre aux fourneaux puisqu’un plat lui a été spécialement dévolu : une brouillade d’œufs aux truffes de Meuse.

Les jurys

Côté pro (de la cuisine cette fois), Laurent Lalvée n’y a pas été par quatre chemins : il a fait appel à deux autres MOF qui n’ont pas hésité à traverser la France spécialement pour l’occasion : Bernard Perot, président national du jury de la classe des charcutiers-traiteurs, venu de la Région parisienne, et David Bret, de Royan, vice-président des MOF charcutiers-traiteurs.
Les trois MOF de la soirée vont guider les équipes dans la réalisation des plats imposés, avant de noter la technique et la réalisation.
Laurent Lalvée a réservé une autre surprise, à VivreNancy cette fois, puisque les quatre membres présents du magazine seront les jurys de dégustation.

Une compétition en cuisine

Une fois les deux équipes réparties, et coachées par Cyril, Laurent Lalvée dévoile les plats à préparer : quiche lorraine, foie gras poêlé sur son lit de mirabelles mi-séchées, brouillade d’œufs aux truffes de Meuse (ce plat est destiné tout spécialement à Cyril Julian car il débute en cuisine), macarons aux framboises.
Une fiche technique donne à chaque équipe la marche à suivre. Laurent Lalvée, Bernard Perot et David Bret, les trois MOF vont d’une équipe à l’autre, dispensant conseils techniques et astuces, comme celle de sucrer légèrement les blancs en neige au moment de la préparation de l’appareil des macarons. Cyril Julian le reconnait lui-même : « la cuisine de haut niveau ressemble au sport : pression, exigence certaine, recherche de la perfection, dépassement de soi ». En cuisine comme en sport, il faut sans cesse innover, créer pour maintenir une qualité. La démarche, les valeurs sont les mêmes, et en lisant sur les murs de l’atelier de Laurent la maxime de Maupassant « On est gourmand comme on est artiste », on a envie de dire : « on est MOF comme on est sportif » ! Preuve que les deux univers se mélangent, Laurent Lalvée n’a pas hésité à faire broder sur la veste noire de cuisine qu’il a offert à Cyril le fameux chiffre 7, numéro mythique du maillot que le champion a si longtemps porté au SLUC.
L’atelier de cuisine est devenu une véritable ruche. Tout fuse, les fouets s’agitent, les fours chauffent… L’heure va bientôt être celle de la dégustation

Des plats de champions

Cyril Julian présente le premier plat : le foie gras est dressé sur une couronne de mirabelles dorées et sous une voile de lard en chips. La cuisson est à tomber : croustillant et fondant !
Il accompagne le tout d’un « Rosé piscine », un vin du sud-ouest qu’il fait déguster dans son bar « LE MVP » rue des Maréchaux, et pour lequel il confesse une certaine tendresse : « les notes d’agrumes, longues et intenses, vont parfaitement bien avec les mirabelles ». Un choix audacieux mais payant, qui témoigne d’une fine connaissance des vins. Le basketteur présente également aux jurys ses œufs brouillés avec un professionnalisme évident.
Les macarons sont l’œuvre des « filles ». Les conseils des MOF ont payé : ils sont délicieux.
La cuisson est parfaite, un coulis de framboises à tomber. Un nouveau titre va s’ajouter à leur palmarès : championne de ce concours de cuisine.
Cyril Julian, lui, se voit remettre par Bernard Perot la grappe du sommelier. Mérité !


Quelle soirée ! Partager l’intimité des champions est une chose rare, d’autant plus quand elle est doublée de MOF prestigieux. Cette soirée a concilié amitié et compétition dans une bonne ambiance évidente, preuve de la qualité de ses participants.

www.laurent-lalvée.com. Cours atelier de cuisine. • www.cyriljulian7.com. Dégustation et vente de vins.