Un Jardin des sens pour le festival Cabanes

25

Jusqu’en octobre, le jeune festival Cabanes de Moselle propose au public plus de 900 rendez-vous culturels et un espace d’expression à de nombreux artistes. À Metz, la manifestation prend corps le long de la Moselle, dans les Jardins Fabert près de l’Hôtel du Département, avec un Sentier des cabanes sonores.  Designers, architectes, sculpteurs ou plasticiens ont créé pour les visiteurs un lieu où trois de leurs sens seront chatouillés : la vue, l’ouïe et l’odorat. Approchez-vous, plus près !

Sentier des Cabanes sonores 4254 - Crédits Florent Doncourt - Conseil Départemental de la Moselle

Installé sur l’île du Petit Saulcy à fleur de Moselle, le Sentier des Cabanes Sonores de Metz abritera des constructions insolites du 20 juin au 20 septembre. Du mercredi au dimanche, les promeneurs curieux pourront libérer leurs sens et émotions à travers ce parcours où sons, lumières et prouesses esthétiques se mêleront dans une danse harmonieuse. Tout commence à l’entrée avec l’impressionnante installation de l’artiste belge Georges Cuvillier, le « Tunnel de l’amour ». La structure, composée de bambous qui s’entrecroisent et s’épousent, s’élève et répond à la cathédrale Saint-Etienne, de l’autre côté de la Moselle. Elle sera l’objet d’une mise en scène sonore réalisée par l’acousticien berlinois Tobias Bierbaum.

Sentier des Cabanes sonores 4304 - Crédits Florent Doncourt - Conseil Départemental de la Moselle

La valse des matières

Bois, métal, verre ou bambou, les élévations de ce Sentier si particulier jouent avec les matières. Vivien Muller, designer lorrain, s’est lancé dans la création d’une cabane conque, constituée d’arches concentriques. À l’intérieur, les oreilles pourront s’apaiser au doux bruit de la mer. Imaginé par Camille Tourneux, le « Lieu-dit le Temple » constitue un instrument géant où les enfants, grands ou petits, testeront des boîtes à musique à cylindre. Le collectif Paradigme a pour sa part magnifié par la musique et la lumière l’installation du CIAV de Meisenthal, « Water glass Illusion ». Au-dessus d’un bassin, une ribambelle de cloches en verre bleu se laissent caresser par le vent et répondent à l’eau endormie sous leurs pieds. Une expérience poétique et hors du temps qui sera enrichie par la visite des autres constructions présentes sur ce Sentier, de la « Nature expliquée aux plantes » de François Martig à la « Tonnelle météorique » de Jean-François Frering.

Tous les renseignements sur cabanes-festivaldemoselle.fr – L’accès au Sentier et aux animations est totalement gratuit.Les samedis et dimanches de juillet et août des concerts viennent parfaire l’expérience, tout comme les nocturnes les premiers samedis de chaque mois. Animations Jeune public tous les mercredis.

Sentier des Cabanes sonores 4263 - Crédits Florent Doncourt - Conseil Départemental de la Moselle

Publi-reportage