Un été en France, à Villers !

5746
© Ville de Villers-les-Nancy

Bonne nouvelle confirmée : « Un été en France », festival signé Gauthier Capuçon et Société générale, passera par Villers-lès-Nancy les 8 et 9 juillet.

Événement itinérant imaginé par Gautier Capuçon durant le premier confinement, « Un été en France » a rejoint le rang des festivals d’été. Pour la 4e fois cette année, le charismatique violoncelliste invitera de jeunes talents issus de l’association Orchestre à l’Ecole, association qu’il parraine, à se produire à ses côtés. Au programme : des concerts gratuits, accessibles à un public nombreux, dans une dizaine de villes de France… parmi lesquelles Villers-lès-Nancy et son Parc de Graffigny. Ce coup de maître, on le doit à Marie-Claude Deluce, adjointe à la culture de la commune. Celle qui fut danseuse, professeur de danse et chorégraphe a su valoriser les atouts de Villers pour convaincre la production. « A Villers, nous n’avons pas la mer, mais nous avons le château et le parc Mme de Graffigny ! Le premier a accueilli l’exposition Ben, le second s’apprête à recevoir Un été en France, manifestation qui brille par son volet pédagogique, de musique pour tous. C’est, décidément, un bel été pour Villers-lès-Nancy ». Deux concerts gratuits seront au programme : le premier, le 8 juillet en soirée, accueillera en première partie trois jeunes prodiges de la musique classique ; le second, programmé le lendemain, inclura l’Orchestre de Vandoeuvre, déclinaison locale d’Orchestre à l’école. 5000 spectateurs sont attendus !

_____________

Rencontre… avec Gautier Capuçon

© Natalia Pont

Auriez-vous pu imaginer que cette tournée se pérennise ?

Elle correspondait à un vrai désir artistique, celui de prendre les chemins des routes de France sur le modèle des tournées d’autrefois. Habitué à fréquenter les mêmes salles de concert à un rythme régulier, je ne l’avais jamais concrétisé, mais quand les salles ont fermé, en plein confinement, j’ai imaginé créer ce lien qui nous manquait avec la seule possibilité qu’il restait : jouer en extérieur. Je suis plus qu’heureux de voir le succès que rencontrent ces concerts grâce à la gratuité, rendue possible par la coproduction avec Société Générale, et de pouvoir emmener tous ces jeunes en tournée.

En quoi ces concerts sont-ils particuliers ?

Le public vient sans savoir ce qu’il va entendre, sans appréhension de voir inscrit tel ou tel nom au programme. Cette spontanéité nous laisse à nous, artistes, une grande liberté, et notamment celle de changer le programme en fonction de notre émotion, de ce que l’on a vécu le jour même. Le programme est très varié, et inclut, en plus de grandes œuvres de la musique classique, des musiques de films, des œuvres symphoniques réarrangées, des titres de chanson française… Le public vient en confiance.

Êtes-vous le même que sur un concert dit « traditionnel » ?

Non, même si l’exigence est la même. Lorsque les jeunes jouent, je reste sur scène, je suis auprès d’eux. C’est ma manière de les soutenir, de les accompagner. C’est, pour moi qui ai l’habitude de me déplacer et de jouer en solo, une chose très enthousiasmante que de vivre cet esprit de tournée, de famille. Cette cohésion, y compris avec les équipes de bénévoles en local, confère à ces concerts une émotion et une joie toutes particulières.

Propos recueillis par Cécile Mouton

Un été en France, samedi 8 juillet à 20h30 et dimanche 9 juillet à 17h00 dans le Parc du Château de Madame de Graffigny, à Villers-lès-Nancy • Gratuit, sans réservation • Programmation détaillée sur villerslesnancy.fr
 Publireportage - Photos © Natalia Pont, Ville de Villers-lès-Nancy, DR