Trail des tranchées : les coureurs dans la bataille

722

Pour sa troisième édition, la course sportive sur les champs de bataille attirera toujours plus d’athlètes. Le nombre maximum a été limité cette année à 1916, comme un clin d’œil au centenaire.

C’est sans aucun doute une des courses les plus atypiques en France. Au point que sa renommée dépasse désormais les frontières de notre région et attire des sportifs venus pour certains même de l’étranger.

De l’Ossuaire à la Citadelle, au pas de course

Les participants auront cette année la fierté de s’élancer devant le garde à vous des poilus, depuis l’ossuaire de Douaumont. Seule course qui permet de découvrir Verdun et son champ de bataille, le Trail des tranchées est une belle façon d’allier le sport et l’histoire. Une dualité accentuée cette année de célébration du centenaire.

Trois nouveau parcours de 15, 30 et 55 km s’élanceront pour une course exceptionnelle. Pour mettre l’accent sur le côté mémoriel, ils ont été baptisé Baïonnette, Poilu et Vaillant et emprunteront un itinéraire émouvant par les sites historiques de Souville, Froideterre, les Forts de Vaux, et Douaumont, avec un passage dans la Citadelle haute et basse dont 700 m en souterrain.

crédit poto - Julien BREDA (1)

Grâce au travail de 200 bénévoles en charge du balisage, de la sécurité, des parkings ou des buvettes, l’événement peut prendre cette année une nouvelle ampleur, dans le respect d’un environnement précieux. Sport de milieu naturel par excellence, le trail met l’environnement à la base du projet : un accent particulier est ainsi apporté au respect de cette zone classée Natura 2000 « Corridor de la Meuse » et les moyens mis en œuvre pour sensibiliser bénévoles et participants.

Plus d’infos sur : traildestranchees.com

Photos © Julien Breda, Sophie Antoine