Téléportez-vous au château des Lumières !

329

L’exposition « Téléportation » du photographe Daniel Wambach propose une immersion en 3D originale dans des lieux insolites du célèbre château de Lunéville. C’est étonnant et déroutant. A découvrir jusqu’au 31 janvier.

Partant du principe que la téléportation, à défaut de transporter les corps, doit transporter les sens, le photographe lorraine Daniel Wambach s’est lancé dans une expérimentation qui a pris la forme d’une installation originale.

Il nous propose une visite virtuelle en 3D de différents lieux du Château des Lumières, souvent inaccessibles au public, depuis l’incendie qui a détruit une partie de ce château en 2003.

Muni d’un casque en vision 3D, le spectateur entre virtuellement dans un espace d’où il a une vision mobile à 360°.

Afin de mettre plus en lien l’aspect photographie artistique et virtuel, il propose de mettre en point de départ une photo d’un lieu (disposée autour de l’installation) selon sa vision de photographe de ce lieu. Puis le spectateur, muni du casque, entre dans ce lieu par le biais de cette photo « réelle » qui devient la porte d’accès vers la scène virtuelle avec ses ambiances sonores dans laquelle il peut évoluer à 360°.

Seule la tête bouge pour entrer pleinement dans les lieux reconstitués grâce aux dernières technologies optiques, électroniques et informatiques reproduisant les sons et la vision humaine. Comme pour tromper nos oreilles et nos yeux, une fois la première image cadrée, Daniel Wambach a déclenché son appareil en tournant son boîtier autour de la pièce et assemblé le tout à l’aide de son ordinateur. Pour le son, il a enregistré une ambiance générale et prélève, en plus, à l’aide d’une parabole des bruits qu’il ajoute à certains endroits de la visite.

12 lieux revisités

Douze lieux sont ainsi à découvrir, publics comme la chapelle, la crypte, l’escalier d’honneur, les salles restaurées et la terrasse du donjon. Mais aussi fermés : la salle des généraux, l’aile dite du jeu de paume, les combles de l’aile ducale, la cave de la salle de la machine, l’ancien musée et ses charpentes…

Daniel Wambach est né en 1973 en Lorraine. Bidouilleur en tout genre, le jeune homme s’oriente vers des études d’informatique et d’électronique. Par ailleurs passionné de photo, il ne s’arrête pas là. Les insectes et autres petites créatures sont ses amis et décident de le lui montrer : en 2009, il remporte le prix Or de la série numérique du 13e Festival de la Photo Animalière et de nature de Montiers-en-Der avec quatre photos de collemboles, des arthropodes de moins de 2mm.

En 2014, Daniel Wambach fonde sa propre société : Ubi-Light, où il propose du contenu multimédia et notamment des visites fondées sur la réalité virtuelle.

L’exposition « Téléportation », en association avec le Château des Lumières de Lunéville, a été présentée lors de la précédente Biennale Internationale de l’Image.

Téléportation • Au château de Lunéville jusqu’au 31 janvier

Photo © Daniel Wambach, DR