Projet In’Bô : un vent d’optimisme sur la filière bois en Lorraine

636

C’est en Lorraine que Quentin le Jannou, Aurèle Charlet, Pierre-Thomas Leclaire, Robin Féron et Antoine Cochennec viennent de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Le nom de leur projet : In’Bô, qui signifie la forêt en patois lorrain. Leur but : fabriquer des produits en bois à haute valeur ajoutée. Pour pérenniser leur projet, ils ont lancé une opération de financement participatif début février. Les résultats obtenus dépassent leur espérance.

Chronologie d’un succès

Tout a commencé à Epinal, sur les bancs de l’ENSTIB (Ecole Nationale et Supérieure des Technologies et Industries du Bois), où les cinq ingénieurs venant des quatre coins de la France se sont rencontrés. D’abord connus sous le nom des Cambium Makers, ils fabriquent leur matériel de sport en bois : skis, longboard, surf de mer… Les retours positifs les incitent à imaginer une professionnalisation de ces projets.

In'Bô Antoine Cochennec fabrication lunettes In'Bô Pierre Thomas Leclaire - fabrication du vélo en bambou

Dopés par l’envie de créer une activité en accord avec leurs valeurs, ils s’orientent rapidement vers la création d’entreprise. En juillet 2013, ils intègrent le pôle d’excellence rurale « Terres de Hêtre » piloté par le Pays d’Epinal Cœur des Vosges, dont l’objectif est de « redynamiser l’économie locale autour de la ressource bois ». Aujourd’hui en Couveuse d’Entreprise, dans un bâtiment mis à leur disposition sur la commune de « Les Voivres », ils travaillent au développement de leurs trois premiers produits : un vélo en bambou performant, des lunettes en bois élégantes et un superbe longboard.

Les cinq jeunes dirigeants souhaitent que la marque In’Bô devienne synonyme de produits de sport en bois, performants, fabriqués à la main en Lorraine, et utilisant un maximum de ressources locales.

Vélo Bambou2 web

Les produits In’Bô

Des lunettes en bois légères et unique comme chaque pièce de bois qui les constituent, elles sont constituées d’un multi-pli d’essences de bois locales : noyer, merisier, érable, chêne et hêtre. Les verres Essilor sont en polycarbonates (Classe UV 3).
Des longboards performants alliant esthétisme et technicité et des essences locales pour la marqueterie, du hêtre pour le cœur, le tout renforcé par de la fibre de lin. Des planches uniques, faites pour rider.
Des vélos uniques et ultra résistants dont chaque cadre est une nouvelle œuvre. Récoltés à Anduze, les bambous sont sélectionnés avec soin pour respecter les exigences des vélos de route. Le champion Thibaud Lhenry a validé ces caractéristiques mécaniques en terminant 4ème et 7ème sur les Criterium de Barcelone et Milan.

Lunettes Web

Une opération de financement participatif réussie !

Pour passer de l’étape de prototypage à celle de production, les créateurs d’In’Bô ont déposé un projet sur le site de financement participatif ULULE. Le financement participatif permet au grand public de soutenir financièrement et collectivement une idée ou un projet qui le séduit. Les jeunes créateurs d’In’Bô proposent par le biais de cette opération, menée depuis le 6 février, une « pré-commercialisation » sous forme de séries spéciales. Le montant qu’ils souhaitaient atteindre était de 9.000, mais ils ont déjà dépassé les 25.000€ en une semaine. Grâce à l’opération qui coure toujours, jusqu’à la mi-mars, l’entreprise pourrait démarrer beaucoup plus rapidement que prévu.

www.inbo.fr