Maxéville – Le Printemps du Théâtre

600

Cette première édition du Festival de théâtre amateur de Maxéville vous propose d’assister à trois pièces jouées par des comédiens talentueux animés par la passion du théâtre.

Passions et prairie

De Denise Bonal › Cie Tohu or not bohu

Mardi 4 avril 20h30

Prenez un beau dimanche au ciel bien accroché, ajoutez trois sœurs, leurs maris, de la bière, du saumon, du foie gras, un match de rugby… Relevez avec une pincée de sel de mère. Faites mijoter à température ambiante dans une belle et verte praire.

Une situation familiale inscrite dans la réalité actuelle, non sans une certaine forme de causticité.

Comédiens : Francine Calvetti, René Charle, Marie-Noëlle Delon, Catherine Fayard, Martial Imbault, Claude Rousseau, Catherine Wickleder

Accordéon : Benoît Junges – Mise en scène : Philippe Huriet

Feydeau dell’arte

D’à peu près « Dormez je le veux » de Georges Feydeau › Cie Incognito

Mar. 4 avril 20h30 / Jeudi 6 avril 20h30

Rosetta a le pouvoir d’hypnotiser son maître, Pantalone, qui lui obéit alors au doigt et à l’oeil. La domestique lui laisse toutes les corvées, mange ses chocolats et profite de sa bourse. Mais Pantalone annonce qu’il va se marier. Pour Rosetta, c’est la catastrophe ! Comment se débarrasser de cette fiancée qui risque de réduire à néant sa belle organisation ?

Sur les tréteaux, chants, danses, combats, pantomimes se succèdent dans la pure tradition de la Commedia dell’Arte.

Comédiens : Clémence Iddir, Myriam Perrin, Dominique Collet et Patrick Cuny

Décors : Patrick Cuny – Masques : Den – Combats : Dominique Collet – Mise en scène collective.

Douze hommes en colère

De Réginald Rose › Cie Théâtr’ ou vers

Jeu. 6 avril 20h30 / Vendredi 7 avril 20h30

Un jeune homme d’origine modeste est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le jury, composé de douze personnes, se retire pour délibérer et procède immédiatement à un vote : onze d’entre eux votent « coupable ». Puisque la décision doit être prise à l’unanimité, le juré qui a voté « non coupable » explique ses doutes, et défend l’idée que la vie d’un homme mérite quelques heures de discussion. Il s’emploie alors à les convaincre un par un. Commence un vif débat au cours duquel chacun devra défendre ses convictions.

Un classique toujours d’actualité où les préjugés sont mis à mal et où le pouvoir des mots réinterroge les convictions premières.

Comédiens : Emmanuel André, Christine Bottin, Alain Chenu, Michelle Chenu, Isabelle Clément, Franck Doyen, Emmanuelle Florence, Audrey Mathieu, Patricia Melchiorri, Evelyne Robin, Christelle Roret, Guy Rougieux, Anne-Marie Schwartz

Voix off : Yann Rabaud – Décors : Alain Chenu – Mise en scène : Sandrine Gironde.

Au CILM, 23 rue de la Meuse à Laxou-Maxéville • 1 spect. = 5€ / 2 spect. = 8€ / 3 spect. = 10€ • Tarif réduit*› 1 spect. = 3€ / 2 spect. = 5€ / 3 spect. = 6€ *étudiants, moins de 18 ans, chômeurs, famille nombreuse, plus de 60 ans.

Publi-reportage • Photo © Daniel Chodek, DR