L’ONPA, un demi-siècle dans la cité

2816
© ONPA

Guy Vançon, son Président depuis dix ans, et Radia Djebir, son énergique directrice, ont souhaité faire des cinquante ans de l’Office Nancéien des Personnes Âgées (ONPA), du 18 au 20 novembre prochains, un moment de célébration inclusif, pragmatique et projectif. Le mot d’ordre ? Du concret, rien que du très concret !

Parce qu’il croit profondément en l’intelligence collective, l’ONPA organise régulièrement des colloques et journées de réflexion. Mais le colloque en préparation, dédié aux « Seniors dans la cité, aujourd’hui et demain ? » et son triptyque de thématiques s’annoncent retentissants. Car loin du congrès de spécialistes, ce rendez-vous, organisé du 18 au 20 novembre, se veut grand public, le lieu du questionnement concret et de l’écoute bienveillante, dans une approche contemporaine et projective…

JOUR 1 La prévention santé

« Le sujet de la prévention santé, axe majeur de nos actions, est également vecteur d’inégalités criantes. Nous voulons donc lancer un travail de réseau afin de construire, avec nos partenaires des autres régions, une réflexion et des pratiques communes », explique Radia Djebir. Point de départ de ces collaborations à venir ? Une journée du 18 novembre placée sous le signe du pragmatisme. Parallèlement aux interventions de professionnels chevronnés, des stands, tenus par des étudiants et professeurs en kinésithérapie sensibiliseront le public au risque de chute… sujet qui fera l’objet d’interventions de représentants de l’Office d’hygiène sociale (Dr Maiaux et C. Tortuyaux) et des conseils avisés de professionnels médicaux rassemblés en plateau technique (diététicien, ergothérapeute).

Les visiteurs pourront par ailleurs s’essayer à l’autotest auditif via deux bornes installées par le centre de formation en audioprothèse. Sur ce même thème, les professeurs Ducourneau et Decolin interviendront sur les protections et solutions existant en matière de troubles auditifs.

Car répétons-le ici : tout est lié ! Une fragilité auditive, en mettant à mal l’équilibre, peut causer la chute ; une nutrition mal adaptée est synonyme de fragilité osseuse… et donc de chute. Et en pleine semaine de la dénutrition, le sujet de la nutrition et du vieillissement ne pouvait être éludé… c’est le Professeur Quilliot (CHRU), spécialiste du sujet, qui s’en emparera. Quant au Dr. Patrick Miget, il évoquera la prise en charge du Centre de Médecine Préventive. 

Objectif de cette journée de colloque, comme des autres : mettre à disposition des premiers concernés, seniors, accompagnants et professionnels, des informations réellement utiles.

JOURS 2 & 3 Habitat, vie de couple et citoyenneté

Dans l’idée, fondatrice, de problématiser les différents aspects du bien vieillir tout en fournissant des éléments de réponse, le colloque se focalisera, les 19 et 20 novembre, entre Auditorium des Beaux-Arts et salle Raugraff, sur l’habitat, la santé sexuelle et psychologique et la citoyenneté.

Logement inclusif et vie conjugale – Il est fini, le temps des maisons d’une vie, dans laquelle on naît, on vit et on meurt ! L’évolution des relations familiales, l’installation des uns et des autres à bonne distance géographique amènent à revoir les modèles d’habitat et notamment d’habitats inclusifs… Une réflexion qui sollicitera notamment l’Ecole Nationale d’Architecture et l’Ecole de Santé Publique de Paris.
Une pièce de théâtre donnée par la Compagnie sous la pluie permettra quant à elle d’explorer le lien conjugal et son évolution face à la perte d’autonomie, ainsi que la sexualité…

S’engager pour sa cité – Le vieillissement peut se révéler, pour certains, une forme de lente déconnexion. Pour d’autres au contraire, c’est regagner en temps disponible, et donc en responsabilité, en engagement… en citoyenneté ! Entre les deux, l’ONPA a choisi son camp, et fait, depuis cinquante ans, de la citoyenneté sa « colonne vertébrale ». Promoteur de la démarche MONALISA (Mobilisation Nationale de Lutte contre l’Isolement des Ainés), il mise sur les conseils de seniors, la participation citoyenne des aînés – thématique qui fera l’objet d’une conférence – et l’accès aux droits et leur respect.

Le 20 novembre à 14h30, le Musée des Beaux-Arts accueillera une conférence à deux voix – celles de Marie-Hélène Noël, gériatre, et de Clara Jouany, chargée de médiation – intitulée « Old is beautiful, art et vieillesse »… Un lieu choisi à dessein. « En installant notre colloque dans des lieux symboliques – Conseil départemental, Musée des Beaux-Arts –, nous faisons la synthèse entre des questions d’ordres politique, esthétique et social ». Or pour Radia Djebir, « l’accès aux droits, et donc à la citoyenneté, passe également par celui au numérique et à la culture ».

L’ONPA, la force du collectif
Mieux vieillir c’est bien, bien vieillir c’est mieux ! L’un comme l’autre sont possibles à condition de disposer de l’outillage utile, d’indispensables relais. « Les besoins des seniors ont évolué, que ce soit en termes d’activités, de relations sociales, et même d’informatique. Mais un point reste constant : la nécessité d’être entouré sur les plans physiologique, psychologique et social », souligne le Dr. Guy Vançon. Pour répondre au mieux à cette demande multiple, l’ONPA construit ses actions en mode collaboratif, en impliquant ses adhérents dans les actions mises en place. « C’est en discutant, en échangeant avec nos seniors que nous orientons nos propositions ». Et parce que bien vieillir, c’est être dans l’interaction, le mouvement, les seniors adhérents sont fortement encouragés à s’impliquer à plein dans la vie de l’ONPA… à l’image du groupe des seniors volontaires, système d’entraide dans lequel les compétences spécifiques de chacun s’imbriquent. De cette émulation collective émergent des initiatives concrètes et profitant au plus grand nombre. « Bancs, toilettes, éclairage… En réfléchissant à la vie de la cité sur la base de leurs propres déplacements au quotidien, nos seniors ont contribué à rendre la ville plus accessible ». Et parce qu’à plusieurs on voit décidément plus loin, l’ONPA collabore, dès qu’il le peut, avec ses homologues d’autres territoires.

Infos : Entrée libre sur présentation du pass sanitaire. Renseignements au 03 83 32 05 40 www.onpa.fr
Publireportage - Photos © ONPA, DR