L’écologie au cœur du FAAR 2020 !

172
L'équipe du FAAR 2020

Les 24 et 25 janvier prochains, l’exposition du Forum des Artistes Amateurs de la Grande-Région (FAAR) prendra ses quartiers à BLIIIDA à Metz pour la première fois.

Pour eux, c’est un véritable challenge. Des étudiants du Master management franco-allemand de l’IAE de Metz organisent la 14e édition du Forum des Artistes Amateurs de la Grande-Région, les 24 (sur invitation) et 25 janvier (entrée livre), dans le cadre des journées franco-allemandes : « Cette année dans notre équipe, nous sommes trois allemands et deux français » explique Lucie Keiff, en charge de la communication de l’événement. « Lorsque l’on nous a annoncé que nous devions organiser le FAAR, ça a été un vrai défi pour nous car nous n’y connaissions pas grand-chose à l’art ! » se souvient-elle dans un rire. Pour se démarquer, Lucie et son équipe décident d’adopter un thème pour le FAAR 2020 : ça sera « biodiversité et développement durable ». « Les Allemands ont toujours une longueur d’avance sur ces questions-là et il nous semblait important de parler de ce sujet d’actualité. L’idée est de sensibiliser les visiteurs sur ce thème environnemental via les œuvres mais aussi plusieurs animations que nous proposerons. » Pour ces jeunes étudiants, l’art en lui-même est un moyen de créer de nouvelles façons d’envisager les relations entre l’humain et la terre. « Il ne s’agit pas ici seulement de l’aspect de la nature, auquel se consacrent désormais de nombreux jeunes artistes, mais aussi à la dimension sociétale du développement durable. Créer une attention est un premier pas vers la prise de conscience. » 

Une trentaine d’artistes 

D’abord, il a fallu trouver les artistes. L’équipe 2020 s’appuie sur les différents exposants des années passées, se dirigent vers les écoles d’art et lancent des appels sur les réseaux sociaux. Pari gagnant : plus de 40 candidatures sont envoyées. L’exposition réunira une trentaine d’artistes, amateurs et professionnels, issus de la Grande-Région (Lorraine, Sarre et Luxembourg). De la peinture à la photographie, de la sculpture aux arts numériques : plusieurs formes d’art seront représentées. « C’est l’occasion pour ces artistes de se faire connaître d’un large public et de vendre leurs œuvres par la même occasion » souligne Lucie Kieff. Après s’être installé pendant plusieurs année au Royal à Metz (un ancien Gewerbehaus, un établissement commercial), le FAAR 2020 prendra ses quartiers à BLIIIDA, « Tiers-Lieu(x) d’Inspiration, d’Innovation & d’Intelligence collective ». « C’est un choix qui nous semble cohérent pour notre exposition d’art » explique Lucie Kieff. « Au début, le prix de la salle était beaucoup trop élevé pour notre projet. Mais à force de travail, de discussions et grâce aussi à l’argent que nous avons récolté via Ulule, nous avons réussi à organiser cette 14e édition du FAAR dans un lieu que nous apprécions. La cagnotte nous a aussi permis de financer le matériel ainsi que la petite restauration. » À quelques jours de l’événement, Lucie espère que cette nouvelle édition du FAAR sera une « belle réussite », consciente qu’elle et son équipe ont « un trésor entre les mains ». Pauline Overney

FAAR 2020 les 24 (sur invitation) et 25 janvier (entrée libre) à BLIIIDA, 7 Avenue de Blida à Metz
Renseignements : projetfaar.wixsite.com/faarexposition et sur les réseaux sociaux @ExpositionFAAR

Photos © Association Management Franco-Allemand, josepha schmit, anna wacker, dr