Le Jardin extraordinaire du Michel

99

L’été n’est pas encore là mais déjà l’envie d’écouter de la bonne musique à l’air libre nous picote les oreilles. Les 5, 6 et 7 juin prochains, le Jardin du Michel comble ce manque en inaugurant la saison des festivals. Pendant trois jours, Bulligny va se réveiller et se coucher à coup de rifs électrisants et de gimmicks décapants. Préparez vos bottes en caoutchouc, votre perfecto en cuir waterproof ou vos lunettes de soleil, ça va rocker !

« C’est un jardin extraordinaire, il y a des stars qui parlent anglais. Je frappe des mains, ils secouent leurs crinières, en m’disant « Thank you very much » festivalier. Dans ce jardin extraordinaire, il y a des bénévoles qui tiennent un buffet. Ils vendent des crêpes et des rasades de bière. Dans ce jardin extraordinaire, il y a un bal que donnent de drôles de trouvères »1. Ce coin de verdure fabuleux, c’est le Jardin du Michel. Après sa 10e édition et ses 23 000 visiteurs, l’incontournable festival rempile pour une nouvelle mouture moins rock, plus éclectique, entre pop, folk et chanson française. Charles Trenet aurait adoré !

JDM_2014_@_Ludo_Pics-Troy-2056

Têtes à clap

Pour ce 11e millésime, les adeptes de la manifestation pourront suivre de multiples chemins musicaux. Parmi les cocktails de l’année, le folk teinté d’électro, façon Charlie Winston, prendra parfois les couleurs du blues avec Asaf Avidan, ou des accents plus soul en compagnie de Selah Sue. Les mordus d’électro pourront suivre le filon funky d’Étienne De Crecy et son « Super discount » ou la veine hip hop avec La Fine Équipe. Ces quatre beatmakers ont mijoté de nouvelles saveurs dans l’opus « La boulangerie vol. 3», agrémenté d’un hommage au cinéma français et aux cuisines du monde. Aiguisé comme une lame, JoeyStarr a affûté ses punchlines pour un retour sur scène accompagné par DJ Cut Killer et Dj Pone aux platines et  donnera la réplique à Nathy (alias Tüco) et le duo B.A.G.A.R.R.E. (Mr Explicit & Morvilous). Une autre famille musicale chatouille les festivals français en 2015, celle des Chedid avec le père Louis, les fils Joseph et Mathieu, et la sainte d’esprit Anna. La formation emmènera le public du Jardin du Michel dans son univers poétique et plein de fantaisie. Cette année, sur la grande scène du JDM, les têtes d’affiche risquent de faire exploser le taux d’applaudissements. Clap your hands !

JDM_2014_@_Ludo_Pics-Troy-2225

Rock’n’local

La Lorraine est aussi une mine d’or en matière de groupes émergents. Le festival de Bulligny s’engage chaque année à en présenter les dernières pépites. Ainsi, sous la voix d’Alexandra Prat, le quatuor Arita rend hommage à la chanteuse Lhasa De Sela en y ajoutant son grain de sel, entre pop et rock. Les Messins de Gueules d’Aminche suivent les sillons d’un swing, un peu manouche, un peu guinguette. Les rockeurs en goguette se rafraîchiront les esgourdes avec le trio rock « psych’éléctric » des Dirty Work of Soul Brothers ou avec The Wise Dude’s Revolvers. Habitué du festival, le Chapelier Fou enverra les festivaliers sur un petit nuage, bercé des compositions de son dernier album « Deltas ». Dans la Cabane du Michel, d’autres surprises attendent les spectateurs comme les acrobaties mêlant humour et musique de la Cie Monsieur le Directeur dans “Beethoven Métalo vivace” & “I am on High”. En parallèle, la Société Coopérative d’Intérêt Collectif Turbul’lance, organisatrice du festival, continue de s’impliquer dans des actions auprès de publics éloignés du monde culturel. Décidemment, il pousse des fleurs bien étranges dans le Jardin du Michel. Pour les apprécier, il suffit parfois d’un peu d’imagination… ou seulement de se laisser cueillir.

1Très libre adaptation du « Jardin extraordinaire » de Charles Trenet. Tout le programme du JDM ici : jardin-du-michel.fr