Le carrefour européen du patchwork célèbre l’Afro-Amérique

463
Beverly Smith Evangeline

Événement textile mondialement reconnu, le Carrefour Européen du Patchwork retrouvera, du 13 au 16 septembre, l’intense vallée de Sainte-Marie-aux-Mines, terre d’art et d’histoire.

Organisé par la SPL Événementiel en Val d’Argent, le Carrefour Européen du Patchwork s’installe dans quatre communes : Rombach-le-Franc, Lièpvre, Sainte-Croix-aux-Mines et Sainte-Marie-aux-Mines. Considéré par les passionnés comme l’un des trois plus grands événements textiles mondiaux, il est l’occasion, pour les visiteurs, d’explorer différentes techniques – patchwork, broderie, mixed media, teinture, crochet, dentelle… – et de profiter des enseignements et de la présence de professionnels de ces disciplines (et artistes passionnés).

En effet, en plus des 39 expositions d’artistes internationaux organisées cette année, le textile sera au centre de 29 cours, ainsi que de séminaires et de conférences. Car si le Carrefour Européen du Patchwork donne à « admirer », grâce au bon millier d’œuvres exposées, il se pose également en acteur pédagogique, vecteur de transmission des savoirs, des techniques. Une fois les informations prises et leur propre projet précisé, les visiteurs pourront également acheter, auprès de la centaine de stands présents au sein de l’Espace commercial (site de Sainte-Marie-Aux-Mines), tout le nécessaire à créer.

L’Afro-Amérique en fil rouge

Déployée au sein de la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines, qui n’est autre que le berceau du mouvement amish et un haut lieu du textile en France, cette 28e édition a choisi pour fil rouge l’épopée textile afro-américaine, celle d’un pays-continent, de femmes au passé déchirant reconstitué à coup de tissus tissés, cousus, assemblés.

En balayant l’histoire des quilts (créations à l’aspect matelassé faisant se superposer trois couches de tissus) Afro-Américains, la manifestation met en lumière la richesse textile et culturelle d’une communauté mise à l’épreuve de l’esclavage, de la ségrégation, et faisant montre d’un sens infini de la communauté, du partage, de la solidarité.

Ainsi, les visiteurs sont invités à un véritable voyage dans le temps et dans la couleur. Car comment ne pas être transporté face aux œuvres issues de la collection du Museum International du Quilt de l’Université de Lincoln au Nebraska ? Installés, pour l’occasion, au Théâtre de Sainte-Marie-aux-Mines, ces 14 quilts d’exception traduisent, de manière plus ou moins traditionnelle, bigarrée, fantaisiste, narrative ou improvisée, les inquiétudes de la population afro-américaine entre 1854 et 2014. La musique aura également cette année une place centrale, grâce à la Guilde Afro-Américaine de Patchwork, présente au sein du Pavillon Osmont avec l’exposition « Jazz it up ! ».

Le Carrefour Européen du Patchwork, c’est :

  • 15 000 visiteurs,
  • 39 expositions,
  • plus de 1 000 œuvres textiles
  • 17 lieux d’exposition sur 4 communes,
  • 29 cours, 
  • 2 séminaires.

Les quilters en compétition

Espace de valorisation des talents de toutes origines, amateurs ou professionnels, le Carrefour Européen du Patchwork organise également, chaque année, un concours international ouvert aux quilters du monde entier. Pour cette 28e édition, l’organisation met en avant les « Tribus » (ou « tribes », en anglais) en tant que « groupes sociaux se formant autour de caractéristiques communes telles que la culture, les valeurs, les objectifs, les liens familiaux », le terme incarnant « le sentiment d’appartenance à une communauté ou une famille ». La cérémonie de remise des prix aura lieu le 15 septembre à 14h30 au pavillon Osmont. À gagner, différents prix, pour une valeur totale dépassant les 7 000 euros !

Une programmation internationale
Parmi les artistes présents lors de cette 28e édition : Aliyah Bonnette, Lauren Austin, Beverly Smith, NAAQS, Devra Milkovic ou encore Jane Lury (pour les États-Unis), Lynett Muhaso (Australie-Zimbabwee), mais également Marijke et Kilde Hoogwaerts (des Pays-Bas), Bara Bartosova (République Tchèque), Heidi Drahota (Allemagne), Immaculada Galbadon (Espagne), Les filles du mardi (Australie). À ces quilters renommés s’ajoutent des artistes venus du Japon, de Corée, de Suisse, de France ou encore d’Italie.

© SPL EVA
Du mercredi 13 au samedi 16 septembre • Val d’Argent, Alsace • Infos et détails de la programmation sur www.patchwork-europe.eu • Réseaux sociaux : @carrefour_patchwork
Publireportage - Photos © SPL EVA, Matt Ramey, Quiltfolk, DR