La sculpture lorraine du XVIIIe, un art majeur à découvrir au château de Lunéville

2051
Château de Lunéville © CD54-S-Louis

Le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et la Ville de Nancy ont dédié cette saison à la Sculpture lorraine du XVIIIe siècle. Dans ce cadre, deux expositions sont à découvrir au Château de Lunéville et au Musée des Beaux-Arts jusqu’au 9 janvier.

L’époque des ducs de Lorraine n’est pas encore révolue… Le château de Lunéville qui devint officiellement l’une de leurs demeures au XVIIIe siècle, invite ses visiteurs à s’y replonger à travers une exposition ambitieuse. L’excellence des savoir-faire lorrains du XVIIIe siècle et le génie de leurs créateurs y est mis en lumière à travers l’exposition « La Sculpture en son château. Variations sur un art majeur ». Une exposition qui bénéficie d’un partenariat exceptionnel avec le Musée du Louvre et du soutien du Palais des Ducs de Lorraine (Musée Lorrain).  Grâce à ce partenariat et à d’autres prêts, plusieurs œuvres remarquables sont à découvrir au Château de Lunéville. Si une vingtaine d’œuvres sont prêtées par le Musée du Louvres, d’autres proviennent du Musée National du Château de Versailles, du Château de Schwetzingen (Châteaux et jardins d’Etat du Bade-Wurtemberg en Allemagne) et de Sa Majesté la Reine Elizabeth II. 

Des œuvres remarquables à contempler

Des pièces exceptionnelles qui ont pris place dans les espaces restaurés du château. Les visiteurs peuvent les apprécier en empruntant des parcours de visites spécifiques. Avec cette exposition, le Château de Lunéville tient à marquer l’importance de la sculpture au sein des résidences ducales de Lorraine à travers la représentation de ses souverains mais aussi la décoration des appartements et l’ornementation des jardins. Le parcours débute avec le duc Léopold qui permit à la Lorraine de retrouver son indépendance et de voir à nouveau les arts fleurir. Il est le fondateur d’une Académie de peinture et sculpture destinée à l’enseignement des beaux-arts. Avec lui, la sculpture dans les résidences ducales trouve des champs d’expressions multiples : elle sert la décoration des jardins et assoit la mise en scène du pouvoir en investissant le décor des appartements. Les visiteurs en ont un aperçu à travers le buste de Charles V, duc de Lorraine et père du duc Léopold.

Retour aux sources 

L’architecte Germain Boffrand et le sculpteur François Dumont sont eux aussi mis à l’honneur. Le premier incarne le renouveau artistique quand le second est un sculpteur plein de fougue et de talents. On retrouve l’empreinte de ces deux hommes dans le château de Lunéville puisqu’ils ont participé à sa reconstruction après l’incendie de 1719. Ainsi, les visiteurs peuvent apprécier la précision de François Dumont, à travers les sculptures « Mascaron à figure de satyre » et « Titan Foudroyé ». Ils peuvent également contempler les décors pensés par Germain Boffrand sur un cadre du miroir de la duchesse de Lorraine mais aussi au-dessus des portes du grand salon des appartements ducaux.

La suite de la visite est aussi enrichissante avec la découverte d’une touche plus fantaisiste : la sculpture céramique. Le parcours se poursuit dans les jardins où la grâce de la mythologie galante régnera en maître avec la statue d’Apollon et de ses muses. Des œuvres qui ont été restaurées spécialement pour cette exposition et que le château de Lunéville vous invite à redécouvrir. Certaines fontaines qui ont été conçues pour ce château reprennent place sur leur terre natale, le temps de l’exposition. Ainsi, les visiteurs s’émerveillent devant les sculptures du bassin d’Arion qui ont quitté la Lorraine peu de temps après la mort de Stanislas.

Des richesses artistiques qui sont dévoilées à travers des visites guidées, des soirées musicales, des colloques et conférences ainsi que dans des ateliers pensés pour les enfants comme pour les adultes.

La famille Adam en vedette au Musée des Beaux-Arts

En complément de l’exposition au Château de Lunéville, le Musée des Beaux-Arts consacre une rétrospective à la famille Adam. Originaire de Nancy, cette famille est considérée comme la plus grande dynastie de sculpteurs français du XVIIIe siècle. Durant trois générations, elle a mis son talent au service de prestigieux mécènes comme Louis XV, Louis XVI, Frédéric II de Prusse, Catherine II de Russie… La famille Adam a mené plusieurs chantiers d’importance qui peuvent être aujourd’hui admirés de tous. Le bassin du triomphe de Neptune et Amphitrite à Versailles en est un exemple. Un talent reconnu que les visiteurs peuvent découvrir avec cette rétrospective. Plusieurs sculptures prestigieuses et inédites y sont dévoilées témoignant de la virtuosité de cette famille au cœur de l’Europe des Lumières. 

Deux belles expositions qui mettent en lumière le savoir-faire lorrain et qui ont été labellisées « expositions d’intérêt national » par le Ministère de la Culture.

Marine Prodhon

Exposition « Les Adams. La sculpture en héritage » • Au Musée des Beaux-Arts jusqu’au
9 janvier • Infos : musee-des-beaux-arts.nancy.fr

Exposition « La Sculpture en son château. Variations sur un art majeur » • Au Château de Lunéville jusqu’au 9 janvier • Infos sur : chateauluneville.meurthe-et-moselle.fr
Publireportage - Photos © cd54-S.Louis, Jean-Yves Lacôte,  Galerie Benjamin Steinitz, dr