La Rochère : de la table au plafond

388

Depuis plus de cinq cents ans, La Rochère souffle les tendances en matière de verre. De l’hôtellerie au bâtiment, l’entreprise habille les tables et décore les maisons.

Malgré son âge canonique, la verrerie de La Rochère est restée jeune d’esprit. Créée en 1475 en Haute-Saône, au lieu-dit des Rochiers, l’entreprise n’a cessé de garder un œil sur les tendances tout en respectant des savoir-faire séculaires. À l’origine tournée vers la production de vitres, la manufacture a peu à peu élargi sa gamme et étendu son domaine d’action aux secteurs des arts de la table et du bâtiment. Dès 1870, La Rochère se lance dans la fabrication de tuiles en verre. Dans le même temps elle procure aux bars, restaurants et hôtels des verres, carafes et autres objets de verre taillé. Aujourd’hui, l’entreprise associe techniques artisanales et modernes. Les maîtres-verriers continuent à souffler le verre. En parallèle, la production des pièces à destination du bâtiment a été mécanisée.

Blossom montageF3

Sous les pavés, la lumière

Une maison toute de verre vêtue, ce rêve pourrait se réaliser grâce à La Rochère. Après avoir couvert les toitures de ses tuiles, la société a développé un catalogue de briques puis de pavés. En 2009, les carreaux de la verrerie s’illuminent. Au salon Batimat la même année, la société gagne la médaille d’or de l’innovation, dans la catégorie « finition et décoration », pour son « Lumi-sol ». Ce carrelage lumineux utilise des cellules photovoltaïques pour capter la lumière du jour et la restitue une fois la nuit tombée. Ce produit séduit aussi bien les particuliers que les collectivités pour leurs espaces publics. Les rues de certaines villes se pavent donc de lumière et La Rochère continue son chemin vers  l’innovation technologique : depuis quelque temps elle travaille avec la société Luxol à la mise en place de tuiles photovoltaïques.

rebrulage-v_9754galerie 009

Un verre sans rides

Côté décoration, la palette d’expression des maîtres-verriers n’a plus de limites. Les collections se sont ouvertes à d’autres produits tels que les vases ou les lampes. L’entreprise a aussi ajouté une corde à son arc en s’engageant dans la production de bijoux en verre. Grâce à une collaboration avec des créateurs différents, le catalogue de La Rochère s’est enrichi. Les réalisations de Jean-François D’Or, designer industriel, ou Alain Villechange, compagnon verrier, ont permis à cette dernière de garder un pied dans la modernité avec des créations aux lignes épurées. Des assiettes aux tuiles, elle ne met pas ses pieds dans le même plat et vit avec son temps. Du haut de ses 539 ans, le verre de La Rochère n’a toujours pas pris une ride.

LA ROCHÈRE, Rue de la verrerie 70 210 Passavant-la-Rochère • 03 84 78 61 00
www.larochere.com
Publi-reportage