La place stan’ a la main verte

108

« Empreinte » est le 16e Jardin Éphémère de la ville de Nancy, à admirer du 28 septembre au 3 novembre. En parcourant les lignes de notre main…

J eudi 19 septembre. Il y a de l’effervescence dans l’air. Depuis quelques jours, je sens que quelque chose se trame… Les jardiniers des Parcs et Jardins arrivent à l’aube avec leurs camionnettes et leurs outils. Là-bas, j’entends une scie couper du bois. Là, je vois qu’ils déchargent de grands arbres. Oh… et ils commencent à m’habiller de verdure et de plantes grimpantes ! Ça prend forme et moi, Stanislas Leszczynski, j’observe cela d’en haut. C’est de bon augure pour la 16e édition du Jardin Éphémère. Car cette année, son nom est « Empreinte » et représentera une main déployée,  avec ses cinq doigts, bien sûr, mais aussi avec sa ligne de vie représentée par une table en bois de 25 mètres de long où tous les acteurs du Jardin viendront poser… leurs empreintes. J’ai entendu dire que le thème rendait aussi hommage à Neil Armstrong qui, ce 21 juillet 1969, laissait l’empreinte de son pied gauche sur la surface de la Lune. Et puis, aujourd’hui, ne parle-t-on pas aussi d’empreinte carbone, d’empreinte environnementale… ? D’une esthétique rare, le Jardin Éphémère veut vous sensibiliser à l’importance de la sauvegarde de la nature. 

Médecine chinoise & Art Nouveau

Je vous l’assure, ce qui vous attend est vertigineux ! 15 scènes végétales, plus de 16 000 végétaux, plus de 3 400m2 de jardin… En lien avec la médecine chinoise, chaque doigt représentera un élément : le feu, le bois, le métal, l’eau et la terre. Autour de la « ligne de la santé », vous découvrirez des plantes médicinales. Écoutez… j’entends au loin Pierre Didier-Jean, le directeur des Parcs et Jardins, qui explique quelque chose : « Stanislas est au milieu, comme notre bijou. Tout autour, nous installerons un bassin d’eau, pour la première fois. Il y aura aussi un clin d’œil à l’Art Nouveau dont nous fêtons les 120 ans du mouvement de l’École de Nancy. La dernière œuvre verrière de Gallé, avant sa mort, s’intitulait la « main aux algues et aux coquillages » (1904). Elle m’a inspiré l’oursin qui se retrouvera dans le jardin. Je voulais aussi un plafond bleu dans une cabane rempli de bocaux, prêtés par les riverains. Ce plafond sera composé de 80 assiettes en pâte de verre, prêtées par Meisenthal et la ville de Bitche. » Plus de trente partenaires aident à l’élaboration de ce Jardin Éphémère dont, pour la première fois, l’Institut des Sourdes de la Malgrange. De son côté, le CNRS fêtera ses 80 ans d’existence. 

Parmi les diverses animations proposées, vous profiterez de visites guidées dont certaines seront traduites en langue des signes, de plusieurs conférences, de différentes rencontres dont celle avec le professeur Jean Paysant le 6 octobre sur le thème de « Greffe, transplantation et empreinte ». Les étudiants en kiné viendront, eux, masser les mains des visiteurs. Et le 9 octobre, un flash mob géant sera organisé, sous forme de refrain en langue des signes. Je vous laisse, il paraît que je ne dois pas bouger lors de mes essayages ! Je vous attends nombreux, à bientôt ! Pauline Overney

Du 28 septembre au 3 novembre – Visite libre
Le journal-programme « L’Éphémère » est disponible à l’Office de Tourisme 

 

Photos © P. O, DR