Innodesign : un design plus humain

409

Les 5 et 6 novembre prochains, l’Arsenal de Metz se met aux couleurs d’Innodesign, les Rencontres Internationales de l’Innovation et du Design. Des ateliers, des conférences et d’autres animations vont ponctuer la manifestation et réunir professionnels et amateurs curieux.

Vers un design social

Le design se résume trop souvent à quelques noms célèbres, à l’instar de Philippe Starck. Or, le design est utilisé dans bien des domaines, dans l’industrie ou le graphisme par exemple. Les rencontres Innodesign vont justement laisser ouvertes les portes de cette discipline tout en lui donnant de nouvelles pistes de développement avec le thème de cette deuxième édition « Design et entreprise socialement responsable ». À première vue, le concept paraît abscons. Et pourtant, derrière l’idée d’un design « social » se cache la vision d’une activité créatrice consciente de ce qui l’entoure, adaptable et flexible. « Quand on monte un projet, on prend en compte l’environnement dans lequel il émerge et le public à qui il s’adresse. Le design se veut de plus en plus à l’écoute de la société », explique Marie Rigaux, co-organisatrice de l’évènement avec Romuald Dal Fovo. Le jeudi toute la journée et le vendredi matin, entrepreneurs et designers se croiseront le temps d’une conférence et réfléchiront ensemble sur des sujets tels que l’approche responsable. Ces Rencontres internationales sont aussi l’occasion pour eux de se mettre à la page des nouveautés. « Il est vrai que l’envie de départ est de créer un espace de partage entre les professionnels de différents secteurs sur ces questions d’innovation et de design. Pour autant, un public amateur peut aussi accéder à une partie des ateliers et venir s’informer sur les dernières trouvailles », concède Marie Rigaux.

Banc wave

Prescripteurs de design

« Un des autres buts d’Innodesign est de convaincre les TPE et PME qui n’ont pas de designer en interne de faire appel à l’un d’eux dès qu’ils ont une idée de produit. Celui-ci a un vrai rôle d’intermédiaire entre le producteur et le consommateur », ajoute la co-organisatrice de la manifestation. Le design, en quelque sorte, constitue la cerise sur le gâteau d’un objet ou d’une création : il les rend encore plus attractifs. Parfois ne pas penser au design revient à ne pas songer à son usage et à son potentiel « séduction ». Tous ces critères sont bien sûrs essentiels et discutés amplement pendant ces trois journées. Imaginé par Innodesign,  Beijing Global Art International Exhibition et CIIC88 (association des designers d’intérieur de Chine) avec la collaboration de l’Institut Français du Design, un prix Innodesign va plus loin et récompense aussi les créateurs dans cinq catégories : design produit industriel, mobilier ou objet (créations, séries limitées), design d’intérieur pour un projet respectueux des critères éco-construction, design graphique et innovation. Les visiteurs finiront en beauté avec le concert Nox/Bodyscores mariant musique et photographie, body painting et tatouages éphémères à travers la projection sur de vrais corps de partitions écrites par Jacopo Baboni Schilingi.

Cave à Vin

BIBLIOTHEQUE ESPADON FACE

Innodesign, les 5 et 6 novembre à l’Arsenal de Metz, 3 rue Michel Ney. Informations supplémentaires > innodesign.fr

Publi-reportage