Deux lynx naissent dans les Vosges

1822
chatons lynx Vosges © Vivien SIAT

L’Office français de la biodiversité a constaté la naissance au printemps dernier de deux lynx dans une forêt domaniale des Vosges du Nord. Une belle avancée pour la préservation de la biodiversité.

Ce n’était plus arrivé depuis le XVIIe siècle.  Lycka, une femelle lynx Boréal a donné naissance à deux petits chatons dans les Vosges du Nord. Des naissances qui ont eu lieu au printemps dernier. C’est l’Office français de la Biodiversité (OFB) qui a récemment pu le confirmer. En effet, la femelle est équipée d’une balise GPS depuis son relâchement en mars 2020 dans le massif de Palatinat en Allemagne dans le cadre du programme LIFE de réintroduction. 

C’est en analysant ses déplacements, que les équipes de coopération franco-allemande ont pris conscience que Lycka avait profité de la continuité écologique de la réserve et était désormais sur le territoire français. « Début juin, son cantonnement dans une zone restreinte a mis les équipes sur la piste d’une mise-bas. Sa portée a pu être localisée et vérifiée par les inspecteurs de l’OFB. Deux chatons, âgés d’environ trois semaines et bien portants, ont pu être observés à l’entrée du gîte, la mère se tenant à proximité », explique l’Office français de la biodiversité dans un communiqué.  Les petits se portent bien et grandissent auprès de leur mère. 

Le fruit d’un long travail collaboratif

Cette naissance a été rendue possible grâce au programme LIFE qui vise à constituer une population viable de lynx dans la Réserve de Biosphère transfrontalière Vosges du Nord-Pfälzerwald. Il est porté par la Fondation Nature et Environnement de Rhénanie-Palatinat et s’étend de janvier 2015 à septembre 2021. Elle est le fruit « d’un travail collaboratif des agents d’hier et d’aujourd’hui, des naturalistes persévérants, et de tous les partenaires institutionnels », indique l’Office français de la biodiversité. Il met également en avant son réseau Loup-lynx constitué de correspondants externes et services départementaux de l’OFB, qui vont sur le terrain et apportent une meilleure connaissance de ces animaux avec un suivi efficace dans les territoires. 

Symbole d’espoir

Si cette première naissance est un signe porteur d’espoir pour l’avenir de cette espèce sur ce territoire, elle reste insuffisante, pour l’heure, pour maintenir le développement du lynx boréal sur ce territoire. En effet, l’OFB l’affirme : « Le statut de conservation est très précaire. A peine une petite dizaine d’individus sont actuellement recensés sur l’ensemble du massif, Lycka étant la seule femelle connue ». Une petite population liée aux fortes menaces (destruction illégale, collision avec des voitures, …) qui pèsent encore sur cette espèce et qui ne permettent pas d’envisager une existence durable sur ce territoire. La coexistence du lynx avec les activités humaines est d’ailleurs l’un des enjeux du Plan régional d’actions en faveur du lynx dans les Vosges.

Marine Prodhon

 Photos © Vivien SIAT, dr