Des tas d’urgences au Festival Michtô

530

Le festival dédié aux arts du cirque, qui a fêté ses 10 ans lors de la précédente édition revient pour une nouvelle décennie encore plus michtô. Avec le même état d’esprit, fait d’envie, de bénévolat et d’ouverture, l’édition 2016 affiche un thème qui va remuer,  intitulé « Des tas d’urgences ». Toujours aussi décalé et unique, du vendredi 21 au samedi 29 octobre.

Evacuons d’abord tout problème de langue : michtô en lorrain signifie super ou plaisant. Rien que du positif.

En 10 ans Michtô est devenu incontournable à Nancy, en Lorraine, et dans tout le réseau cirque et arts de la rue national.  Plusieurs milliers de personnes sont fidèles au rendez-vous, conquis par la qualité des spectacles et l’ambiance unique. Cette année, la formule va s’étaler sur une semaine au lieu de trois jours. Pas de quoi faire perdre son âme à ce festival hors du commun.

Car le festival Michtô est né il y a 11 ans de la création d’un collectif. Aujourd’hui il est composé de plus de 140 personnes : plasticiens,  charpentiers, cuisiniers techniciens, administrateurs, chargés de production, vidéastes, photographes, bricoleurs du dimanche, ferrailleurs, bénévoles ou professionnels qui travaillent ensemble en repoussant les limites du possible, pendant un mois chaque année pour créer Michtô.

michto1

Festival de tous les dangers

Cette année, le festival Michtô pourrait apparaître par son intitulé un brin plus sombre, plus sérieux. Dans le descriptif de la thématique, résumée dans le jeu de mot « des tas d’urgences », Michtô évoque avec un second degrés notable : « Attention aux risques de dangers accidentels, ça peut faire mal ! Alors faisons gaffe ensemble dans l’urgence à la sécurité et aux peaux de bananes glissantes. A l’heure où les carrefours sont toujours plus dangereux, mettre les doigts dans une prise électrique, ça n’arrive pas qu’aux autres. Dans ce monde où le danger est partout, soyons lucides : le danger c’est toi, le danger c’est moi, le danger c’est nous ! Cela fait 11 ans que nous bouclons le mois d’octobre dans une grande et belle euphorie, alors pour son entrée dans l’adolescence, Michtô prend ses responsabilités : climat d’inter-vigilance, fouille mutuelle et sensible, regards chassés-croisés. »

michto2

Spectacles, concerts et surprises

Double voire triple ration d’évasion pour cette nouvelle édition. Auparavant sur trois jours, le festival cette année s’étale sur une grosse semaine. Une dizaine de troupes proposeront du théâtre ou du cirque, autant de groupes animeront les lieux lors de concerts. Une faible participation pour apprécier les spectacle (5€) et la gratuité pour les concerts : l’accueil et l’ouverture reste au centre des préoccupations du collectif.

A côté de cette programmation, que l’on qualifiera en souriant d’officielle, des « entresorts » et des « agitations » viennent rythmer le festival.  Sculpture géante en forme de manège, ciné-concert dans une caravane, jeu d’évasion (sortez d’un endroit avec des énigmes dans un temps limité).

Avec ses dix ans d’âge, le festival a mûri mais propose toujours de relever le même pari, celui d’une « immersion dans un monde où rien n’est impossible ».

Programme complet sur festivalmichto.weebly.com • Festival Michtô / Site du Memô / Grand Sauvoy 17 route de Metz 54320 Maxéville. Réservations au 06 81 68 59 15. Par téléphone uniquement à partir du 10 octobre et jusqu’au 20 octobre 12h. Les places sous chapiteau étant limitées il est vivement conseillé de réserver les spectacles. Pendant le festival, au plus tard 30 min avant le début du spectacle.

Photos © DR