Un lieu où les idées se rencontrent

102

Le club du lundi est une pépinière à idées, un lieu apolitique et areligieux où foisonnent les échanges et les rencontres. Ce cercle, qui fête ses cinq ans, est né de la volonté d’Alain Hénin.

Club du lundi. En deux mots tout est dit : lundi comme le jour de la semaine au cours duquel ont lieu les réunions (une douzaine par an) au restaurant de la ferme Sainte-Geneviève à Dommartemont ; club pour l’esprit qui y règne, affranchi de toute contrainte partisane.

Informel pour informer

Le ton est clairement informel. Au cours des réunions, le but est de favoriser avant tout la rencontre humaines et les échanges entre les personnalités invitées et les membres, toujours plus nombreux à se presser au moment du déjeuner.
Si le club est apolitique, il ne fait pas pour autant l’impasse sur les politiques, bien au contraire et ces derniers mois ont ainsi vu se succéder Laurent Hénart, Michel Dinet ou encore Mathieu Klein. Mais gardez-vous de réduire le club du lundi à ces simples échanges politiques. L’éventail des intervenants est bien plus large : chefs d’entreprise et responsables consulaires (comme François Pélissier, président de la CCI 54), intervenants sociaux, dirigeants sportifs, etc., le club invite au gré des occasions et des relations de ses membres tous ceux qui font l’actualité locale et qui sont engagés dans la vie publique.
Le but reste le même : découvrir des personnalités et des faits, discuter, comprendre, faire avancer le débat.

L’humain avant tout

Alain Henin, le fondateur du club, le dit sans honte : « ce qui nous intéresse au premier chef, c’est la rencontre humaine ». Et c’est tout l’intérêt de ce club à échelle … humaine ! Les rencontres sont loin des discours rodés. Chacun se livre sur ses engagements, ses convictions, sa vision de la ville et de la vie. Bref, on fait connaissance, on converse, on échange. N’est-ce pas après tout la définition même d’un club ?

Le club du lundi commence a s’imposer durablement dans le paysage nancéien. Son fondateur rêve déjà de lui offrir un pendant messin. Souhaitons-lui bonne chance !