Regards croisés sur le 4L Trophy

209

L’an dernier, VivreNancy rencontrait Guillaume et Jessica peu avant leur départ. Un an plus tard, ils nous livrent leur impression en même temps que Maxime et Nicolas, la nouvelle team, nous confient leurs attentes et leurs envies.

Cela fait presque un an que Guillaume et Jessica sont revenus. Et si c’était à refaire, ils le referaient. Leurs souvenirs sont intacts : le départ de Poitiers au milieu d’un millier de 4L, les draconiennes vérifications techniques imposées par le staff des organisateurs (on ne plaisante pas sur ce sujet là), la joyeuse ambiance qui règne, la traversée de l’Espagne via Valladolid, la traversée de la Méditerranée sur des ferrys spécialement affrétés, les passeports à faire tamponner, et puis, Tanger. Enfin le sol marocain. Premiers bivouacs, premiers zones sableuses. Les dunes de Merzouga sont là et veillent sur eux. Bien que dans le désert, nous sommes en février, et les nuits sont fraîches. Guillaume se souvient même de givre au matin. Les problèmes mécaniques apparaissent aussi : pot d’échappement cassé, soufflet de cardan inversé et rempli de sable. Un petit rien qui leur a quand même demandé 3-4 heures, le temps de trouver, grâce à l’entraide qui règne entre les équipages, de la graisse. Nos deux co-pilotes évoquent aussi la gentillesse des Marocains, la joie des enfants devant les fournitures apportées, les échanges. Et puis, l’arrivée à Marrakech. Ville fascinante qui signe la grande fête finale, mais aussi une certaine tristesse : la fin d’une belle aventure et le dur retour à la réalité. Le retour, confie Jessica, a surtout été violent en Espagne, quand le bitume a définitivement remplacé le sable. Une page se tournait, pleine de souvenirs.

Une nouvelle team motivée !

C’est assurément tout cela que vont chercher Maxime et Nicolas, dynamiques étudiants en 2ème année au Cesi. Ils ont aussi voulu partir de zéro. Pas question de racheter une 4L déjà préparée. Comme Guillaume et Jessica, ils sont partis quérir leur « trésor » au fin fond de la campagne. 900 heures de travail plus tard, le « miracle » est là : une rutilante 4L dans sa livrée blanche et bleue, prête à gravir tous les obstacles. Maxime et Nicolas ont aussi mené un important travail de sponsoring pour boucler le budget nécessaire. La camaraderie n’est pas oubliée pour autant et ils ont décidé de rejoindre Poitiers, lieu de départ, en compagnie d’autres équipages lorrains ! Sur leur site Internet, un blog permettra de suivre au jour le jour leurs péripéties. Ils ont également décidé de réaliser un film pour eux, pour leurs sponsors et pour le Cesi, leur école. Leur motivation est à l’image de leur préparation : « au taquet » !
Ils nous ont confié vouloir en profiter un max. C’est tout ce qu’on peut leur souhaiter. Bonne route !

www.4rouesletnous.fr
Publi-reportage