New-York dans l’objectif

100

Des idées, de l’audace, un regard nouveau, une fascination pour la Grosse Pomme… Aurélien Terrible est un jeune photographe au talent certain. Lorraine Magazine est parti sur les traces de ce Nancéien d’origine.

Vingt-cinq ans. Un quart de siècle. Cela peut sembler jeune mais est-ce vraiment à l’âge que l’on juge le talent d’une personne ? Aurélien Terrible a la fraicheur de sa jeunesse, certes. Il a aussi cette audace qui l’autorise à bousculer et à s’affranchir des codes.

Premier voyage

A 18 ans, armé de sa seule volonté et d’un passeport en règle, il s’envole pour New-York. Pourquoi cette ville plus qu’une autre ? Parce qu’elle le fascine depuis toujours. Parce qu’avec une maturité évidente, il reconnait aussi que le rêve américain reste bien vivant en Occident. Et c’est vrai. Dites à vos amis « pour les vacances, je suis parti aux States » ou « je reviens d’un séjour en Allemagne [nldr : je n’ai rien contre l’Allemagne, bien au contraire] », vous verrez que l’effet n’est pas le même.

LM07-006

Cette première confrontation à la ville, il l’a faite appareil photo au poing. Pour immortaliser mais surtout pour partager ses découvertes, ses émotions et ses explorations. Première exposition à son retour, premiers succès.
Ce voyage le forge : il doit se débrouiller au quotidien, apprend l’anglais parlé sur le tas, découvre la photographie. Et puis, il y a des petites récompenses comme celle de traverser chaque soir la baie de N.Y. pour rejoindre son Bed & Breakfast à Staten Island.

LM07-008

Photos + visites

Les années passent, les voyages s’enchainent. Il explore le pays à plusieurs reprises mais garde toujours une attache dans la Grosse Pomme. Sa passion l’amène à peaufiner sa connaissance de l’histoire et de l’architecture de la ville. Il se démarque en réalisant des photos impressionnantes au sommet de buildings. Il grimpe là où c’est interdit, profite de circonstances souvent uniques pour ramener des clichés qui interpellent (et qu’il aurait du mal pour certains à pouvoir refaire aujourd’hui).
Fort de sa connaissance atypique de la ville, il propose aux habitants de N.Y. comme aux touristes des visites insolites, décalées, novatrices. Sortir des sentiers battus pour mieux explorer une ville en permanente métamorphose.
En parallèle, un éditeur allemand, séduit par son travail, lui offre une vraie vitrine de diffusion. Une collaboration qui lui permet de se dégager de certaines contraintes matérielles pour se consacrer pleinement à la photographie et aux voyages. Sa prochaine destination ? L’Amérique du Sud.

LM07-007

Faire une photo est à la portée de tous. Il suffit d’appuyer sur un bouton. Mais faire une belle photographie où l’émotion et la beauté transparaissent, ça, ça demande un quelque chose de plus qu’Aurélien Terrible a.

Ses travaux seront exposés lors de la Foire Expo de Nancy.
www.justerrible.com