Jérôme Caby : une dynamique d’excellence !

520

ICN est une vieille maison, mais n’est pas pour autant une belle endormie ! Jérôme Caby, son directeur depuis 2009, est à l’image de l’école : dynamique et allant de l’avant.

Il y a des signes qui ne trompent pas. Jérôme Caby nous accueille d’une poignée de main franche et sincère. L’homme est honnête, et au service d’une seule cause : la progression et l’amélioration permanente de l’ICN. Et puis, le directeur connaît bien Nancy… c’est même un retour aux sources !

Un ancien Nancéien

On dit souvent que la valeur n’attend pas le nombre des années. La carrière de Jérôme Caby illustre bien ce proverbe et lui confier la direction de l’ICN à 44 ans le montre.
Nancy ? Jérôme Caby connait bien. Il y fit ses études (doctorat en sciences de gestion à l’IAE) et y débuta sa carrière d’enseignant de 1991 à 1994 comme professeur assistant à … l’ICN ! « La maison a bien changé depuis, nous confie-t-il. Elle a changé de dimensions : plus de diplômes proposés, plus d’étudiants… même si les locaux historiques sont toujours là ». Lorsqu’on lui demande s’il a retrouvé la même ambiance, il reconnaît que « l’atmosphère familiale est un peu moins présente [le personnel est passé en vingt ans de 50 à 150 personnes, ndlr] mais on a gardé la même texture familiale ! Les gens s’y sentent bien et on note peu de turn-over tant chez les enseignants qu’au sein du personnel administratif ».

Des compétences multiples

Après un passage à Bordeaux, Jérôme Caby rejoint Paris où il assure la direction de l’IAE de Paris-Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne dès 2004. Il n’en néglige pas pour autant son statut de professeur-chercheur et continue de publier régulièrement ouvrages et articles. Ses recherches portent d’ailleurs sur la finance d’entreprise, notamment la création de valeur et la gouvernance des entreprises.
Jérôme CABY fait également partie du Cercle de l’Entreprise, de la Société Française de Management, des comités scientifiques des indices IAS et EESI de NYSE Euronext et de la commission formation de l’Institut Français des Administrateurs. Il assure aussi des expertises auprès de l’AERES.
Naturellement, sa fonction de directeur d’ICN l’a incité à baisser le rythme de ses autres activités, mais il a su mettre au service d’ICN les nombreuses relations qu’il a tissées au travers de ces multiples activités. « Les expériences acquises au cours de ces années m’ont permis d’apporter une vision plurielle bénéfique au développement international de l’école. Cela m’a aussi entraîné à un certain rythme »… ce qui lui permet de combiner efficacement la direction de l’école et les horaires chargées.

L’international

Aujourd’hui, et notamment pour une école de commerce, le volet international est indispensable. Jérôme Caby l’a parfaitement compris et poursuit avec ardeur la politique de la maison : « l’Executive MBA et les formation dispensées pour une grande partie en langue anglaise nous permettent d’attirer des étudiants étrangers nombreux. Cela nous permet aussi d’établir des partenariats privilégiés avec de grandes entreprises ou de prestigieuses universités internationales, comme celles de Shanghai ou d’Uppsala ». Le but : affirmer les formations d’excellence permettant d’accéder à des postes d’encadrement et de direction de haut niveau.

Quand on lui demande son sentiment d’avoir été nommé à l’ICN, Jérôme Caby répond immédiatement : la joie de retrouver la ville et des amis, la joie de quitter aussi Paris. « Nancy allie qualité de vie et challenge professionnel : tout pour me plaire ! ». Espérons qu’il reste longtemps parmi nous.