#47

247

Édito

La jonquille, phœnix de ces bois !

En parlant du poète Philippe Soupault et de son recueil « Rose des Vents », Louis Aragon précisait : « Il cultivait dans des verres d’eau ces oignons cendrés dont naissent les belles jonquilles. Un jour la fleur qui s’ouvrit fut, comme une flèche indicatrice, un revolver braqué. » Et qu’indique donc-t-elle cette trompette aux pétales jaunes ? Aux premiers rayons d’avril, elle explose en mille soleils et fait scintiller d’or les champs autour de Gérardmer. Qu’est-elle donc à part la belle messagère du Printemps ?

Les Gérômois l’ont bien compris. Le soleil peut se cacher, les nuages jouer les perturbateurs mais si les jonquilles sont écloses, alors nul besoin d’astre solaire. Ainsi, tous les deux ans depuis quatre-vingts ans, pour rendre hommage à cette chaude étoile tombée du ciel, ils la portent aux nues, en reine du bal sur un trône à quatre roues. Le 12 avril prochain, trente-cinq chars butineront dans les rues de Gérardmer, portant sur leurs épaules leur fleur souveraine. Dans ce numéro, découvrez les coulisses de cette Fête des Jonquilles et ceux qui rendent possible cette magie d’un jour.

Avec le Printemps, d’autres douceurs s’annoncent. Pâques amène son lot de lapins et d’œufs en chocolat… de quoi en faire saliver plus d’un. Mais le chocolat est une affaire sérieuse, fruit de savoir-faire transmis de génération en génération de chocolatiers. Lorraine Magazine est entré dans les coulisses de cette fête à Charmes auprès de Pascal Cunin, Expert Pâtissier de Lorraine. Chez lui, la transmission aux jeunes générations est une tradition et ses deux apprentis, Brenda et Allan, profitent de ses précieuses leçons.

En avril, ne perd pas cette idée d’un fil : prendre du plaisir. Au contact de la nature, en faisant la fête ou en dégustant des mets divins, le Printemps se savoure à toutes les sauces. Bon appétit !